L'e-commerce européen pèse autant que l'e-commerce US

"Internet Retailer" publie le classement des 300 premiers e-marchands d'Europe, dont les ventes ont augmenté de 17% en 2010.

En 2011, l'e-commerce BtoC en Europe devrait croître de 13,2 % pour atteindre 133,9 milliards d'euros, contre 118,3 milliards en 2010, estime "Internet Retailer" dans son nouveau guide "Top 300 Europe", classement des 300 premiers e-marchands du continent en chiffre d'affaires. Le Web marchand a donc la même taille sur le vieux continent qu'aux Etats-Unis, où le total des dépenses en ligne s'élevait l'an dernier à 119 millions d'euros, d'après le Département du Commerce américain. Les catégories de produits les plus en croissance sur le Web sont l'alimentaire et la mode au Royaume-Uni et les ventes événementielles en France.

 

D'après "Internet Retailer", les 300 premiers e-marchands d'Europe ont vu leurs ventes en ligne augmenter de 17,1 % en 2010, à 57,5 milliards d'euros, contre 49,1 milliards en 2009. Parmi eux, les 100 premiers dominent très largement le marché, puisqu'ils réalisent 90,1 % du total des ventes en ligne du Top 300 (90 % en 2009).

 

Les acteurs américains s'adjugent une place très honorable dans ce classement. Les 28 premiers e-marchands des Etats-Unis sont présents dans le Top 300 Europe. Entre 2009 et 2010, ils ont vu le total de leurs ventes en ligne européennes augmenter de 25 % pour atteindre 15,5 milliards d'euros. Ils représentent donc 27 % du chiffre d'affaires du Top 300 Europe (contre 25 % en 2009) et environ 13 % du total des ventes en ligne du continent. Quant au leader de l'e-commerce US, Amazon, il est également le plus gros e-marchand d'Europe, où ses ventes en ligne atteindraient 9,63 milliards d'euros en 2010, en hausse de 39,7 % par rapport à 2009, selon les estimations d'"Internet Retailer".

 

Enfin, le panier moyen du Top 300 de l'e-commerce européen est de 129 euros, si l'on exclut du calcul les catégories de produits les plus chères et les moins chères. Le taux de transformation basé sur les visites mensuelles varie considérablement, s'étalant de 0,1 % à 15 % pour les enseignes clic and mortar, de 1 % à 8 % pour les entreprises de vente à distance, de 0,2 % à 20 % pour les pure players et de 0,2 % à 4,2 % pour les sites marchands de marques.

Chiffre d'affaires