Les utilisateurs de Facebook et Twitter achètent plus en ligne


Les dépenses en ligne des utilisateurs de Facebook augmentent avec le temps qu'ils passent sur le réseau social, rapporte Comscore. De quoi alimenter l'intérêt des e-commerçants et annonceurs pour les sites sociaux.

Les consommateurs qui fréquentent Facebook, Twitter et d'autres médias ou services sociaux tendent à effectuer davantage d'achats en ligne que les autres, rapporte Comscore dans son dernier rapport trimestriel sur l'économie de l'e-commerce aux Etats-Unis. Sur Facebook, la correspondance entre les deux pratiques est même très forte, puisque plus un internaute se rend sur le réseau social, plus il dépense en ligne. L'intérêt des e-commerçants pour les sites et services sociaux ne fait donc que s'accroître. Il y a une semaine, Facebook a d'ailleurs annoncé que le nombre de ses annonceurs a plus que quadruplé depuis le début 2009.

Ainsi, au premier trimestre 2010, les 20 % de visiteurs de Facebook qui y ont passé le plus de temps ont dépensé 67 dollars sur des sites marchands sur la même période. Les 30 % suivants, utilisateurs "moyens" de Facebook, ont déboursé 61 dollars en ligne et les 50 % restants, les utilisateurs les moins assidus du réseau social, ont acheté pour 50 dollars sur Internet. Les achats en ligne des internautes n'étant pas présents sur Facebook étaient eux limités à 27 dollars sur les trois premiers mois de l'année.

Cette corrélation est moins évidente sur Twitter. Certes, les utilisateurs du service de microblogging dépensent davantage en ligne que ceux de Facebook. Pour autant, les plus gros utilisateurs de Twitter effectuent moins d'achats sur le Web que les utilisateurs "moyens" ou "légers" : 63 dollars contre 75 et 73 dollars respectivement. A titre de comparaison, les internautes n'utilisant pas Twitter n'ont dépensé que 43 dollars en ligne au premier trimestre.

Facebook / Twitter