Son PDG, Stéphane Treppoz, investit dans Sarenza


Le PDG et la directrice générale de Sarenza empruntent 2 millions d'euros pour participer à l'augmentation du capital du site de vente de chaussures.

Sarenza lève 3 millions d'euros, dont 2 millions empruntés par deux de ses dirigeants : son PDG Stéphane Treppoz (ex-AOL) et sa directrice générale Hélène Supau. Tous deux étaient arrivés à la tête de l'entreprise après l'éviction de l'équipe précédente, tout en entrant dans le capital de la société (lire l'article : L'ex PDG d'AOL France prend la direction d'un Sarenza en pleine crise, du 14/03/07). Un million d'euros a en outre été apporté par les fonds d'investissements historiques de la start-up : Galileo, Société Générale Asset Managment, (SGAM) et quelques business angels.

Si Stéphane Treppoz et son associée ont pris la décision d'emprunter à titre personnel pour financer aux deux tiers cette levée de fonds, c'est à cause des difficultés pour faire rentrer de nouveaux actionnaires dans de bonnes conditions. "Nous avons faits le tour du marché, explique Stéphane Treppoz.. Nous étions même proches de signer un deal. Mais les conditions qui nous étaient proposées étaient trop contraignantes. Nous avons donc préférés prendre ce risque et rester indépendants". Les deux associés détiennent dorénavant plus de 33 % de Sarenza à eux deux.

Rentable depuis 6 mois selon son PDG, Sarenza voit maintenant son avenir à l'étranger. Un à deux lancement du site dans des pays étrangers devraient être réalisés cette année. "Mais nous apprendrons à marcher avant de courir, tempère le PDG. Nous ne nous lancerons dans un nouveau pays que lorsque le premier sera rentable". La société pilotera ses activités internationales depuis Paris.

Sarenza