E-commerce sur abonnement : une pléiade de box a éclos cet été

E-commerce sur abonnement : une pléiade de box a éclos cet été Le concept d'e-commerce sur abonnement n'est plus l'apanage des cosmétiques féminins. En témoignent DandyBox, Woufbox, Dyonis, Tiniloo et toutes les autres box qui ont vu le jour ces dernières semaines.

Les beauty box françaises ont entamé la conquête de la cible masculine. Glossybox, qui propose un coffret Homme trimestriel, et Joliebox, qui a tenté en juin une deuxième édition de sa JoliMonsieur, vont en effet devoir compter avec un nouvel acteur : DandyBox. En échange d'un abonnement mensuel de 24,90 euros, le site livre chaque mois à ses abonnés un coffret de cosmétiques et d'objets lifestyle dont il estime la valeur totale à une centaine d'euros. Pour compléter l'expérience, la box comprend également une série de réductions, de bonnes adresses et d'idées de sorties. Se décrivant comme un magazine masculin physique, fait d'objets plutôt que d'images, DandyBox émane du blog mode et lifestyle DandyBlog ouvert début 2012. Lancé en juin par une équipe de huit entrepreneurs, l'e-marchand revendiquait 2000 abonnés en septembre et en vise 5000 à Noël.

L'e-commerce sur abonnement ne se limite toutefois plus aux cosmétiques. En particulier, de nouveaux acteurs s'emparent de ce concept de vente en ligne pour commercialiser des produits d'épicerie fine. C'est ainsi le cas de La Thé Box qui depuis le 10 juin, contre 15,50 euros par mois, livre à ses abonnés un assortiment de thés, d'infusions et de mignardises, dans un coffret adoptant chaque mois une thématique saisonnière. Sur le créneau des box gourmandes, notons par ailleurs que Trois Fois Vin, précurseur sur le segment du vin en octobre 2010, qui a depuis entraîné dans son sillage Le Petit Ballon (juin 2011), Jecreemacave.com (août 2011) et VineaBox (janvier 2012), vient d'inspirer une initiative similaire, My VitiBox, lancée le 8 octobre.

Cependant, le plus original de ces Savour Club nouvelle génération est sans doute Dyonis.fr, qui a ouvert ses portes le 1er octobre. Pour 13 euros par mois, l'e-marchand envoie quatre échantillons de 10 cl de vins que le client a ensuite la possibilité d'acheter sur le site. Dyonis mise sur un coffret et des contenus très haut de gamme, un site particulièrement design et un ton décalé ciblant les trentenaires désirant apprendre à connaître le vin, en le goûtant dans un format adapté à la dégustation avant d'en commander. L'e-marchand compte d'ailleurs développer une plateforme CRM lui permettant d'utiliser les notations et les préférences exprimées par ses abonnés pour personnaliser les échantillons à leur soumettre.

La puériculture fait elle-aussi les joies des entrepreneurs friands d'e-commerce sur abonnement. Après le lancement de La Petite Boite du Koutchoulou en janvier, le concept n'a pas tardé à faire des petits : en mai sont apparus la JolieBaby Box en partenariat avec le magazine Parents, la Glossybox Baby et Tiniloo, avant la Mum Box d'Avis de Mamans en septembre.

Le meilleur ami de l'homme n'est pas oublié : Animalbox propose depuis juillet des coffrets pour chien à 14,90 euros par mois contenant cinq à six produits d'alimentation, d'hygiène et de soin, friandises ou jouets. Cette Woufbox sacrifie comme il se doit au concept du thème différent chaque mois : "vacances canines" en juillet, "jeux olympiques" en août, "rentrée des classes" en septembre... La Miaoubox lui a emboîté le pas en août, ciblant les propriétaires de chats. L'e-commerçant explique sélectionner les produits en fonction de l'âge, de la taille et de la race du chien ou du chat de l'abonné.

Box / Entrepreneur

Annonces Google