Confidentiel : L'e-marchand OOGarden.com lève 4,1 millions d'euros

L'e-commerçant d'articles pour le jardin fait entrer les fonds Aquasourça et Sofimac Partners à son capital et mise sur le multicanal pour atteindre 30 millions d'euros de ventes en 2012.

Selon nos informations, le site marchand français d'articles pour le jardin OOGarden.com vient de finaliser une levée de 4,1 millions d'euros. Le fonds Aquasourça s'était engagé en décembre dernier à apporter 2,1 millions à ce premier tour de table, que Sofimac Partners vient aujourd'hui compléter en investissant 2 millions d'euros. Le fondateur d'OOGarden, Sylvain Legoux, reste majoritaire au capital de la société.


Créé en 2006 dans la région lyonnaise, OOGarden avait jusqu'ici évolué sans financement extérieur autre que les 400 000 euros investis en 2008 par la financière de la Rochette. Son chiffre d'affaires a plus que doublé en 2011 pour atteindre 20 millions d'euros environ, le site étant à peu près à l'équilibre depuis son lancement. L'e-commerçant vise cette année 30 millions d'euros de ventes avec des objectifs de rentabilité. A horizon 2015, il ambitionne d'atteindre la barre des 100 millions d'euros de revenus.


La particularité de ce site marchand est de faire du multicanal son principal axe de développement. Il dispose en effet de trois entrepôts à Lyon, Nantes et Lille qui comprennent chacun un espace de retrait des commandes façon "drive" ainsi qu'un showroom. Les commandes en ligne livrées à domicile ne représentent plus que 85% à 90% de ses revenus, au fur et à mesure que progressent le retrait dans ses drives tout comme la prise de commande en showroom. C'est donc aussi cette dimension multicanale qui pousse aujourd'hui OOGarden à renforcer ses fonds propres, de façon à pouvoir se développer en maintenant un important stock disponible sur ses différentes localisations.


La société, qui compte ouvrir un nouvel entrepôt-drive-showroom à Toulouse d'ici la fin de l'année, prévoit aussi de se lancer à l'étranger. OOGarden devrait vendre en ligne en Belgique dès 2012 puis s'attaquer aux autres pays frontaliers de la France, mais en tant que pure player uniquement. La société emploie une cinquantaine de salariés et prévoit de porter ses effectifs à 70 collaborateurs environ dans les douze prochains mois.

Fonds propres / Rentabilité