Un contrôle exigeant pour une meilleure satisfaction

tirages non satisfaisants, mis au rebus.
Tirages non satisfaisants, mis au rebus. © JDN / Marine de Saint Seine

Un contrôle de qualité exigeant s'impose. Les photos qui ne passent pas l'épreuve, sont mises au rebus. Soit à peu près 1 % de la production, confie Sébastien Rohart.

 

Pour le directeur général de Photobox France, cette exigence permet de mieux satisfaire le client, qui peut, s'il juge la qualité du tirage de ses photos décevante, renvoyer sa commande et demander d'autres épreuves.

 

Pour Sébastien Rohart, il s'agit donc "de faire en sorte que le 'satisfait ou remboursé' coûte le moins cher possible".