La réactivité des messages reste stable

Seule nouvelle réellement encourageante pour l'e-mailing : la réactivité des campagnes ne faiblit pas, malgré une baisse au troisième trimestre. Plus d'un ouvreur d'e-mail commercial sur cinq clique sur un lien présent dans le message. Au quatrième trimestre, ce taux atteint plus d'un ouvreur sur trois dans le secteur de la banque-assurance, et un sur quatre dans ceux du luxe et de la grande distribution. En revanche, les secteurs des marchés publics (16,86 %) et du BtoB (15,20 %) souffrent des taux de réactivité les plus faibles.