Choc en vue sur le communautaire mobile

Le Mobile World Congress 2008 est marqué par la mise en avant des outils communautaires chez les différents acteurs de la chaîne de valeur. La convergence des applications communautaires entre Web et Internet mobile est en passe de devenir une réalité.

Les trois premières journées du Mobile World Congress 2008 sont marquées par la mise en avant des outils communautaires chez les différents acteurs de la chaîne de valeur : pure players du communautaire, portails Web, constructeurs de terminaux et opérateurs. Chacun d'entre eux souhaite en effet positionner sa solution et les annonces vont bon train. Les exposants prouvent que la convergence des applications communautaires entre Web et Internet mobile est en passe de devenir une réalité. L'autre tendance majeure à noter est la simplification des accès et l'agrégation des services communautaires.

Partage et gestion du contenu personnel depuis le mobile

Les acteurs télécoms souhaitent répliquer sur le mobile le succès d'audience des sites de partage de contenus et de services. Plusieurs voies sont ouvertes. Nokia propose par exemple sa plateforme OVI qui permet notamment d'organiser et de partager ses photos, musiques et vidéos grâce à la mise à disposition d'un espace de stockage personnel illimité. Ces contenus sont gérés depuis un site Internet ou directement depuis le mobile. Chaque membre peut ainsi accéder en temps réel aux contenus de sa tribu avec une expérience client simple et riche, à condition bien sûr de posséder un téléphone Nokia (les possesseurs d'autres terminaux doivent se contenter pour le moment de la consultation sur le Web). Sony Ericsson propose également de faciliter le partage en lançant la fonction "shake-it" qui permet notamment d'envoyer une photo sur le PC d'un ami via Bluetooth par simple geste de la main. 


De leur côté, les opérateurs mettent en avant le "push" de la personnalisation du mobile. Ainsi Telefonica propose à ses clients, pour un euro par mois, de personnaliser un avatar qui s'affiche automatiquement sur le mobile du correspondant lors de l'appel. Etisalat annonce pour sa part un partenariat avec la société Roamware qui permettra à l'appelant de choisir même la sonnerie musicale qui retentira sur le mobile du correspondant. Ce dernier aura ensuite l'opportunité d'acheter la sonnerie.


Développement des réseaux sociaux sur mobile

L'enjeu pour les réseaux sociaux est de proposer une continuité de service en mobilité à leurs membres les plus actifs. Le PC est aujourd'hui limitant pour ces utilisateurs nomades qui souhaitent poursuivre leur expérience en toute circonstance. Facebook va ainsi proposer aux opérateurs sa plate-forme "Facebook for Mobile Operators" et ainsi donner accès à ces applications à succès. Celles-ci pourront même être enrichies pour des usages spécifiquement mobiles comme l'a annoncé Wayfinder qui va offrir aux membres de Facebook la possibilité de se localiser en permanence sur une carte et de suivre également son groupe d'ami.

Simplification et agrégation des outils

Le développement des services communautaires passe par une simplification des accès et de l'expérience client. Yahoo l'a compris et présente "Yahoo One Connect" qui fait converger et communiquer le carnet d'adresse du mobile avec la messagerie instantanée et les principaux outils communautaires du Web : My Space, Twitter, Facebook, etc. En revanche, le service ne semble pas accessible à un nombre important de terminaux.

Les principaux opérateurs, qui ont été assez discrets au cours de ces 3 premiers jours de congrès, seront pourtant les arbitres pour choisir la stratégie qui libèrera l'usage communautaire auprès du client final.

Quoiqu'il en soit, la mise en avant du communautaire confirme l'évolution vers un business model qui fait la part belle à l'audience. L'enjeu sera pour tous de se positionner puis de trouver la solution pour monétiser cette audience et donc convaincre les annonceurs.


Le marché sera donc particulièrement attentif au groupe de travail annoncé par cinq opérateurs majeurs (Vodafone Group, Telefonica 02 Europe, T-Mobile International, France Télécom Orange et 3) sur la mesure de l'audience et l'efficacité de la publicité sur mobile.

Autour du même sujet