Web & Santé : la nouvelle donne !

De plus en plus d’internautes se tournent vers Internet pour se renseigner par rapport à la santé et au bien être. Le nombre d’internautes français qui visitent un site de cette catégorie a augmenté de 53% en avril 2008 pour atteindre 9,5 millions de visiteurs uniques.

S'il est indéniable que la population d'internautes santé est en pleine expansion, encore faut-il comprendre pourquoi ils y sont et ce qu'ils y font. A ce sujet, Nielsen Online a posé la question "quelles sont les ressources que vous utilisez et qui vous inspirent confiance lorsque vous êtes à la recherche d'informations relatives à la santé". Les ressources en ligne sont arrivées en deuxième position derrière les professionnels de la santé et devant la famille et les amis.

 

Près de la moitié des e-patients se dirige directement vers des sites déjà connu, alors qu'un tiers environ se sert de moteurs de recherche. Pour ce qui est du crédit accordé aux différentes catégories de site, c'est ici que le bât blesse pour les industriels de la santé dont les sites sont largement dépassés par les sites santé présentant un contenu perçu comme étant objectif, professionnel, exhaustif et à jour. A ce titre les forums santé se classent également devant les sites des industriels. Il est à noter également que les réseaux sociaux commencent à jouer un rôle de plus en plus important dans ce domaine.

 

Quels enseignements pour les industriels de la santé / bien être ?

Tout comme les professionnels de la santé ont dû s'habituer à ce qu'internet s'invite dans leurs cabinets modifiant significativement la relation avec le patient, les industriels vont devoir composer avec cette nouvelle donne. Etant donné que l'internaute santé a tendance à se rendre directement sur des sites qu'il connaît, ces industriels seraient bien inspirés de :

 

- proposer un contenu qui sera perçu comme objectif, professionnel et à jour,

- redoubler d'efforts en ce qui concerne le branding et la mise en valeur du site par rapport à une pathologie ciblée,

- soigner son référencement pour assurer une bonne visibilité auprès des internautes qui passent par un moteur de recherche pour trouver des ressources,

- créer "une conversation" dans des espaces d'échanges avec les internautes,

- exploiter les réseaux de contenu (selon l'activité et la législation locale) pour toucher l'internaute santé qui se rend directement sur un site pertinent,

- mettre en place un dispositif de veille et d'analyse de la réputation en ligne,

- prévoir des scénarii positifs et négatifs et élaborer des stratégies d'intervention.

Autour du même sujet