Le marché français des jeux d’argent en ligne : vers l’âge de raison ?

Le marché des jeux d’argent sur le Web représente aujourd’hui près de 3 million de joueurs en France et pèse près de 2 milliards d’Euros. Les experts prévoient un doublement du nombre de joueurs ainsi que du chiffre d’affaires dans les 3 années à venir.

Les jeux sont (presque) faits
L'ouverture du marché français des jeux d'argent en ligne devrait avoir lieu d'ici la Coupe du monde de football 2010. Sous réserve de modifications ultérieures lors de son passage au Sénat puis à l'Assemblée Nationale en Janvier 2010, le texte voté par les députés le 13 Octobre prévoit la fin du monopole du PMU et de la Française des jeux et l'ouverture réglementée et encadrée du marché à de nouveaux opérateurs pour les jeux de poker, paris sportifs et paris hippiques.

Cette ouverture souligne la reconnaissance par le législateur d'un fait indéniable : plus de 3 millions de français jouent et parient sur des sites de jeux d'argent, dont près de 65% sur des sites aujourd'hui "illégaux" au regard du droit français, c'est-à-dire n'appartenant ni au PMU ni a la Française des Jeux. Conséquence : de nombreux bouleversements où seuls les acteurs les mieux préparés et les plus sérieux - qu'ils soient opérateurs, media ou sites affiliés - pourront réellement tirer partie de cette formidable opportunité.
 
Une surenchère médiatique des opérateurs annoncée
Le processus très encadré d'attribution des licences par l'autorité de régulation (ARJEL) et les obligations très strictes auxquelles devront se soumettre les opérateurs agréés limiteront l'entrée sur le marché français aux acteurs les plus crédibles et les plus puissants (capacité financière, transparence, technologie...). Cette sélection naturelle devrait néanmoins aboutir à l'arrivée sur le marché d'une cinquantaine d'opérateurs (poker, turf, paris sportifs, ou les trois), prêts à en "découdre" avec  le PMU et la Française des Jeux.  Les deux opérateurs historiques ne seront pas en reste puisqu'ils ont tous deux annoncés étendre leur offre aux autres segments du marché (paris sportifs pour le PMU, poker pour FDJ). 

Les stratégies de communication des opérateurs devront bien entendu s'adapter au cadre défini par la future loi (notamment l'interdiction de communiquer sur les supports destinés aux mineurs et la présence obligatoire de mises en garde). Mais on peut estimer que les nouveaux arrivants sur le marché chercheront à mettre en place des plans online, offline et hors media (dont sponsoring)  rivalisant de puissance avec les opérateurs historiques.

A moyen terme cette surenchère devrait entraîner une concentration du secteur dans les mains d'une poignée d'opérateurs, et à court terme un changement radical de la typologie et du comportement des joueurs en ligne.
 
De nouveaux profils de joueurs à éclairer et à éduquer
Le déferlement médiatique post ouverture du marché devrait susciter non seulement un passage d'une frange des  joueurs de jeux d'argent offline vers Internet mais également attirer vers le jeu d'argent en ligne des joueurs occasionnels et débutants.
L'arrivée massive de joueurs peu ou pas expérimentés crée à la fois une véritable opportunité pour les  sites spécialisés  (guides et comparateurs) et un absolu devoir de qualité. En effet les guides et portails spécialisés sur le jeu d'argent en ligne joueront un rôle majeur et nécessaire dans l'éducation et l'orientation de joueurs débutants surexposés à la pression publicitaire et largement perdus face à la largeur des choix disponibles. 
 
Transparence et responsabilité, gages de qualité pour les joueurs
Le plus grand des devoirs de ces acteurs sera celui de la transparence. Comment un guide ou portail spécialisé peut il espérer être crédible et apporter un service durable à ses visiteurs s'il n'applique pas la plus totale des transparences sur sa localisation, ses missions, son organisation ? Ce n'est pourtant pas la voie choisie par la très grande majorité des sites s'adressant au marché français, aujourd'hui basés dans des paradis fiscaux et cultivant la plus extrême opacité. La mission première des sites spécialisés qui souhaiteront compter sur le marché français, sera d'instaurer et pérenniser un fort niveau de confiance de la part des joueurs à travers une offre qualitative et cohérente.

Gageons donc que les  grands gagnants de demain seront les quelques guides et portails qui font dès aujourd'hui le choix de la plus totale transparence, consacrant leur énergie à préparer un véritable partenariat avec les futurs grands opérateurs sur le marché français et à s'inscrire pleinement dans l'esprit de maturité qui préside à l'ouverture du secteur, pour le plus grand bien du marché et des consommateurs.   

Autour du même sujet