Publicité sur mobile : l’avenir du commerce de proximité

Des outils sont aujourd'hui réunis pour faire décoller l'usage du média mobile par les annonceurs locaux, encore faut-il faire preuve de pédagogie en parlant d'atout plutot que de frein !

On estime à 15 millions le nombre de mobinautes en France : c'est l'audience d'un match de l'équipe de France de football en Coupe du Monde, avec l'audience qui ne serait non pas éphémère- mais quotidienne !

Si l'on considère d'un point de vue marketing ce boulevard qui est offert aux marques, il est légitime de se demander pourquoi en France seulement un annonceur sur neuf utilise ce support pour communiquer?

Il est vrai que la complexité technologique du mobile constitue une vraie barrière, car les marques doivent se positionner sur plusieurs environnements de publication (browsing et application) et sur plusieurs OS pour être en capacité d'élargir leur cible adressable. Un casse-tête pour les « gros » annonceurs, un mur pour les « petits ». Puis vient la question du contenu : qu'est-ce que je dis, comment je le raconte ?

 

La publicité sur mobile signe le retour d'une consommation dans les commerces de proximité

Au début des années 2000, on a craint que le e-commerce ne sonne le glas du commerce de proximité, propos repris allègrement sur le mobile... 10 ans plus tard.

C'est pourtant bien un retour vers le commerce physique que permet la publicité sur mobile, grâce aux fonctions de géolocalisation. Si les gros annonceurs peuvent de moins en moins se passer d'une stratégie marketing digitale (web et mobile) qui représente un canal de distribution et de promotion de leurs produits et services de plus en plus important.  Il est en revanche malaisé pour une franchise ou un commerce local de s'adresser à ses clients, alors qu'ils ont tout à gagner à toucher des mobinautes près de leur point de vente, pour les inciter à venir visiter leur magasin.

 

Les facteurs sont aujourd'hui réunis pour faire décoller le marché

Pour résoudre cette problématique, régies et éditeurs doivent agir conjointement dans un effort d'évangélisation des annonceurs, l'un dans son rôle de monétisation et l'autre dans la création des audiences. Il y a un réel travail de pédagogie à mener afin que  l'accès au mobile devienne simple.


Il est essentiel de dire que la segmentation des audiences -où il y a autant de profil utilisateurs que de sites médias mobiles- n'est pas une barrière technologique mais une richesse. Adresser des campagnes de publicité ultra ciblées à Œ de la population française, et demain sans aucun doute au double, directement dans leur poche. C'est un atout qu'aucun autre média ne permet aujourd'hui.

 

La mise en place de la mesure des audiences sur le mobile et le développement d'outils par les régies de facilitation d'accès à la création de campagnes mobile multi environnements, sont autant de réponses qui participent à faire décoller le marché de la publicité sur mobile.

Autour du même sujet