Shopping via écrans tactiles : la taille ça compte !

Selon une récente étude d’Adobe, les e-acheteurs seraient beaucoup plus dépensiers sur tablettes que sur smartphones. Cela veut-t-il dire que plus l’écran tactile est grand, plus les enseignes peuvent espérer gagner plus ?

Les utilisateurs de tablettes tactiles dépensent en moyenne 54% en plus par achat que ceux qui se servent de leurs smartphones. C’est le résultat d’une étude d’Adobe menée fin 2011 sur 16.2 milliards de visites effectuées sur les sites de 150 entreprises d’e-commerce.
 
Une conclusion évidente vient alors à l’esprit : entre ces deux appareils tactiles, c’est celui doté de l’écran le plus grand, c’est à dire celui qui procure un meilleur confort de navigation et une expérience plus riche qui l’emporte lorsqu’il s’agit d’effectuer de “gros” achats.

Intéressant, mais allons plus loin et transposons cela en magasin. Sans réaliser d’étude, imaginons simplement que l’utilisateur ait le choix entre utiliser une tablette de 10 pouces (taille de l’iPad) et un écran tactile de 32 pouces (donc 3 fois plus grand) pour avoir accès à l’offre e-commerce de l’enseigne. Toutes choses étant égales par ailleurs, comme le disent les économistes, à votre avis lequel de ces deux dispositifs a-t-il le plus de chance de lui offrir une expérience et un confort d’utilisation qui le conduira jusqu’à la transformation ? Le petit ou le grand écran ?

Sans aucun doute, il s’agira du grand écran tactile. A condition bien évidemment que ce grand écran soit aussi performant et « magique » à l’usage que ce qu’on peut avoir sur une tablette tactile telle que l’iPad (ce qui n’est pas encore à la portée de n’importe quel acteur du marché des solutions tactiles, je vous l'accorde).

Alors, messieurs les retailers, une question : pourquoi se contenter de petits écrans de type tablettes en magasin et se priver ainsi d’une possibilité de gagner plus en installant des écrans tactiles plus grands ?

Autour du même sujet