Le business des noms de domaines: réservez votre .fr avec les accents!

A partir du 3 mai 2012, les noms de domaine en .fr seront ouverts aux accents et certains caractères spéciaux. Rapide rappel sur les règles du jeu, les intérêts d'appliquer cette norme IDN en France et les risques à refuser de jouer le jeu.

Vous avez sans doute entendu la nouvelle début février 2012: les noms de domaine en .fr s'ouvrent aux accents et autres caractères.

Existant déjà pour un certain nombre d'extensions, notamment le .com, le .net ou le.eu, cette norme appelé IDN, introduit 30 nouveaux caractères: à, á, â, ã, ä, å, æ, ç, è, é, ê, ë, ì, í, î, ï, ñ, ò, ó, ô, õ, ö, ù, ú, û, ü, ý, ÿ

Les règles du jeu de l'ouverture des accents au .fr

Pour éviter le "cyber-squattage", les réservations des noms de domaine accentués se feront en deux étapes. 
Du 3 mai au 3 juillet 2012, seuls ceux qui possèdent déjà des noms de domaine en .fr pourront faire la demande pour avoir un équivalent avec des caractères spéciaux. 
Puis, à partir du 3 juillet 2012, tout le monde pourra réserver n’importe quel nom de domaine avec accent se terminant par .fr selon la règle du premier arrivé, premier servi.
Si vous souhaitez protéger votre identité en ligne, pensez à enregistrer les noms de domaine avec toutes les variantes possibles avec caractères spéciaux avant le 3 juillet! 

Aucun intérêt pour les éditeurs de site Web!

Ce changement va désormais obliger les éditeurs de sites Web, à multiplier les achats de domaine, qu’il faudra renouveler chaque année. 
Coté SEO? À l'heure où les moteurs réduisent l'importance des urls dans leurs algorithmes pour privilégier le contenu, l'arrivée des accents n'a que peu d'intérêts de ce côté là. Donc restez concentrés sur votre contenu, vos backlinks de qualité, etc...
En revanche, si votre site jouit de réputation spontanée, qui fait qu'une certaine portion des internautes saisissent directement l'URL, les plus maladroit pourront taper votre URL avec des accents (pas toujours les bons d'ailleurs) et seront redirigés vers votre véritable nom de domaine (car évidemment, vous aurez pris soin de faire la redirection qui va bien...)
Qu'allez-vous pouvoir faire de ce domaine avec des accents? Et bien pas grand chose finalement, car de nombreux problèmes d'encoding peuvent se poser dans l'utilisation quotidienne, notamment du coté des serveurs de messagerie...

Aucun intérêt pour les internautes!

Plutôt que d'introduire des noms de domaine avec une orthographe "naturelle" pour les internautes, les possibilités offertes vont surtout semer le doute sur la bonne écriture d'une URL. Il n'est pas si évident d'accepter que crédit.com et credit.com ne soit pas le même site.
Cette introduction des caractères spéciaux pourrait aussi augmenter, au moins momentanément le plishing. Verriez-vous la supercherie entre un caisse-épargne.fr et caisse-epargne.fr?

Risque à ne pas réserver le nom avec les accents: le "cyber-squattage"

Retour sur le cas précédent des .com, .net ou .eu. J'ai lu que "60% des noms de domaine accentués sont détenus par des tiers non légitimes" (les sources font osciller les chiffres entre 59% et 67%). Ces domaines: 
- sont sur des pages parking et renvoient vers des liens commerciaux avec une rémunération au clic;
- sont revendus au plus cher aux marques; 
- sont utilisés à des fins de détournement d'image (ex: France-télécom.com)
Des procédures judiciaires existent pour récupérer des noms de domaine détenus par des tiers, permettant aux marques de récupérer leur nom de domaine quand le déposant n’a pas d’intérêt légitime et que l’adresse est utilisée de mauvaise foi.
Néanmoins, le plus simple est de déposer au plus tôt ses noms de domaine accentués pour éviter les complications...

Finalement, à qui profite ce changement?

Finalement, les seuls gagnants semblent être les registrar qui multiplient ainsi le nombre de domaine à gérer. Et peut-être les avocats qui vont multiplier les procédures...

Quelques liens pour en savoir plus...

Noms de domaine accentués : fausse bonne idée ?

Autour du même sujet