Malgré ses annonces, l'Icann peine à se mettre au français

26 octobre 2012 : Grande nouvelle ! Le site officiel de l’Independent Objector (Objecteur Indépendant) de l’ICANN est en ligne… Annoncée depuis plusieurs semaines, la version française du site se fait attendre.

Et le François alors?

Or, ce qui pourrait relever d’une simple anecdote doit être pris très au sérieux, en ce qu’il est symptomatique d’un problème autrement plus grave : l’inégalité des chances entre candidats anglophones et non-anglophones à l’obtention d’un nouveau nom de domaine générique de premier niveau. L’ICANN nous a prouvé, dans un passé récent, qu’elle n’est pas insensible à cette « perte de chance par perte du sens », et on lui en sait gré (cf. son nouveau site disponible dans les six langues des Nations Unies).

Alors Mesdames et Messieurs de l’ICANN, ne relâchez pas vos efforts sur ce sujet crucial…
Tenez, donc, vos promesses de versions dans d’autres langues que l’anglais, en gardant toujours à l’esprit le double précepte qui doit gouverner votre multilinguisme sur Internet : les versions traduites doivent être de grande qualité d’une part, et mises en ligne (quasi-)concomitamment à la version anglaise d’autre part. Car enfin, à nous faire attendre plus d’un mois pour une version française qui pourrait être réalisée en à peine deux jours, vous vous exposez à… de sérieuses objections en toute indépendance !

Le site Internet de l'Objecteur Indépendant.


Autour du même sujet