Soldes e-commerce : le manque de réactivité des sites, un véritable frein au business

Les soldes débuteront dans quelques jours, cette année encore, les achats sur le Net devraient progresser malgré la crise. Les acteurs du e-commerce doivent être au rendez-vous ! Cette période représente une grosse part de leur chiffre d’affaires mais pour en profiter pleinement, il faut faire face à un trafic qui peut parfois être multiplié par 10 !

Pour se différencier, le prix ne suffit plus, il faut une réelle qualité de service et cela passe par un site réactif.

Un confort de navigation exigé

Le nombre de cyberacheteurs ne cesse de croître. La Fevad annonce une augmentation de 5% par rapport à 2011, ce qui représente aujourd’hui près de 32 millions (1) de Français. Même tendance du côté des sites marchands, on dénombre plus de 104 000 (2) sites actifs en 2012 soit une augmentation de 23% sur un an. Les acheteurs sont donc nombreux mais la concurrence est rude.

Au-delà du bon rapport qualité/prix, la valeur ajoutée réside dans le service. Le cyberacheteur veut un service de qualité tout au long de son acte d’achat : de la facilité à trouver le bon produit à la rapidité de la livraison en passant par la sécurité et la réactivité du site. Un contenu qui s’affiche rapidement est un gage de qualité de service. Les internautes veulent vivre une belle expérience de navigation avec à la fois un contenu personnalisé mais aussi un délai d’attente quasiment nul.

Le phénomène de « zapping » dû à la latence est bien réel. Il ne faut  pas oublier que les concurrents ne sont qu’à quelques clics. Le temps de chargement toléré n’est souvent que de quelques secondes voire de millisecondes. D’ailleurs, Google considère qu’au-delà de 1,5 secondes de chargement, le site est lent. Or, on estime que 6 sites web sur 11 ont un temps de réponse supérieur à 4 secondes (3).

Un site réactif est un véritable atout, de nombreuses études le prouvent. Chez Amazon, par exemple, 10ms en plus c’est 1% de ventes en moins ! Un site performant est aussi mieux référencé et donc plus visible. Les moteurs de recherche comme Google et Yahoo intègrent ce paramètre dans leurs calculs. Au-delà de l’aspect confort, il y a un véritable enjeu business.

Réduire durablement la latence

Les avantages d’un gain de performance sont nombreux. Les e-commerçants ont donc tout intérêt à prendre les mesures nécessaires pour y parvenir. Ils peuvent s’appuyer sur leur hébergeur. Son rôle est aussi d’accompagner ses clients dans la mise en place d’actions d’optimisation. De nombreuses solutions existent : 

* Un affichage progressif

Avant de réduire la latence, on peut agir sur l’affichage du contenu. La différence entre le temps de chargement perçu et le temps réel est souvent importante. Cet écart se réduit lorsque l’affichage est progressif, lorsque l’internaute voit la page prendre forme. Il est donc recommandé d’afficher au fur et à mesure le contenu plutôt que d’attendre le chargement total de la page.

* Un code optimisé

La lourdeur des pages est généralement due à des pages mal codées. Une analyse du code est souvent nécessaire. Elle permet de mettre le doigt sur des incohérences, des lignes de codes inutiles, des images  disproportionnées par exemple.

* Un échange entre la technique et le marketing

La connaissance de son infrastructure et une communication régulière entre les équipes techniques et marketing est primordiale pour éviter une indisponibilité.

* Un test de charge pour éviter les imprévus

Un test de charge est essentiel pour connaître les limites de l’infrastructure surtout si l’on prévoit un trafic important. On pourra ainsi prendre les mesures nécessaires telles qu’une augmentation du nombre de serveurs ou la mise en place d’une solution de cache.

* Le cache, un accélérateur de contenu

Pour booster la performance d’un site, le CDN est un outil efficace qui va permettre de cacher du contenu pour le délivrer plus rapidement. Placé au-dessus de l’hébergement, il a de nombreux avantages. Les internautes accèdent au contenu caché. Le site est donc plus performant notamment grâce à la géolocalisation qui réduit considérablement la latence. Côté utilisateur, il y a souvent une nette amélioration de l’expérience. Le site est plus rapide, la navigation est fluide. Du côté de l’e-commerçant, le CDN soulage l’infrastructure, réduit les coûts de bande passante et permet ainsi d’améliorer le référencement naturel.

------------------

(1)http://www.fevad.com/espace-presse/pres-de-32-millions-de-francais-achetent-sur-internet-soit-1-4-million-sur-un-an#topContent

(2) http://www.fevad.com/uploads/files/Etudes/chiffrescles/chiffres_cles2012.pdf

(3) Données Yahoo

 

Autour du même sujet