La nécessaire évolution vers des réseaux sociaux "contrôlés" ?

Avec les smartphones/tablettes, l’utilisation des réseaux sociaux change. Ces mobinautes veulent tout, tout de suite mais aussi contrôler les notifications qu’ils reçoivent et les informations qu’ils transmettent. La notion de réseau social contrôlé est de plus en plus présente.

Quelles sont les attentes de mobinautes ?

Aujourd’hui, les grands réseaux sociaux ont bien du mal a répondre et à s’adapter aux attentes des mobinautes, leurs principales forces sont aussi leurs principales faiblesses. Certains réseaux sont trop ouverts et les informations diffusées non contrôlées tel que Facebook – qui aujourd’hui sait vraiment ce que le réseau diffuse sur soi au vu des changements permanents de la politique de confidentialité ? Les réseaux niches, même si les volumes sont importants, Twitter, Pheed, Foursquare restent sur des niveaux de pénétration faibles pour les utilisateurs et sectoriels. Il en est de même pour Pinterest et Instragram (devenu Facebook) spécialisé dans les visuels.
Les internautes veulent aujourd’hui une application ou un site mobile multi-écrans, simple , rapide, mobile et local. Quel intérêt en effet d’avoir une réduction sur une boite de camembert dans un supermarché lillois alors que l’on vit à Marseille ?
Le ciment des réseaux sociaux est l’interaction entre les êtres humains qui le composent et non pas encore des entités commerciales, journalistiques qui poussent des informations et cela est encore plus vrai sur le mobile. Les utilisateurs veulent de l’information proche d’eux, pour eux, voir exclusive tel le succès des ventes privées qui ont révolutionné l’e-commerce dans de nombreux pays ces dernières années.

Mais quels sont intérêts de réseaux et des marques ?

Il faut voir le réseau social dans sa globalité d’usage et non dans ses possibilités techniques qui ne sont plus a démontrer. C’est le « A quoi ça me sert ? » qui doit prédominer sur le « Qu’est-ce que ça peut faire ? ». Un réseau qui rend service à ses utilisateurs sera toujours mieux considéré qu’un outil technique (prenez l’exemple de Netvibes qui rendant un service n’a pas été compris par le public alors que techniquement il était à la pointe). La survie d’un réseau ne tourne qu’autour des possibilités de rendre des services utiles, ludiques ou non à ses utilisateurs.
Les marques peuvent aussi y gagner avec cette nouvelle arme de communication sociale bien plus évoluée en rendant les mobinautes non plus « Fans, Followers, ou autres » de ses pages mais en les transformant en ambassadeur avec des contenus plus riches, des notions de recommandations – Levier le plus efficace du marketing. Les messages perçus comme contenu, avantages ou relationnels étant nettement plus impactants et efficaces que les messages publicitaires ou pseudo-redactionnel.

Les pistes et les applications de développement

Des nouvelles applications vont voir le jour dans les prochains mois en partant de ce percept de base de vision du réseau social où la relation même entres mobinautes sera réellement au centre des préoccupations et la machine uniquement l’outil. La localisation de l’offre et la reconnexion avec des cercles de connaissances réels sont des axes de développement forts et attendus des mobinautes….

Les mastodontes seront-ils prendre ce nouveau virage social ? 

Autour du même sujet