L'avenir d'Apple : vers l'ère du flat design et du mobile computing

Après avoir vendu près de 700 millions de device mobiles c'est donc sous l'ère du flat design qu'Apple franchira le cap du milliard de terminaux.

Tout en design et en douceur Apple continue de révolutionner le quotidien des consommateurs. En moins de 24 heures, 150 millions de possesseurs de mobiles Apple ont ainsi téléchargé la dernière et la plus importante mise à jour depuis le lancement de l'iPhone. Si la version développeur d'iOS7 tournait déjà depuis 3 mois sur les iPhones d'Emakina, les récentes annonces de la marque en disent long sur les expériences digitales dont nous n'allons bientôt plus pouvoir nous passer.

Vers l'ère du flat design et du mobile computing

Avec un design inspiré des objets familiers d'une ère bientôt révolue, Apple nous a longtemps accompagnés  pour prendre en main les applications et les codes digitaux qui appartiennent désormais entièrement  à nos vies. Fini donc le skeuomorphisme, qui nous  a suivi depuis le premier iPhone en 2007, permettant de migrer doucement vers une vie numérique épanouie qui a chamboulé tant de modèles. Place donc désormais au flat design pour les consommateurs qui sont désormais rompus au "think touch" à l'image de leurs enfants qui manipulent avec une aisance déconcertante ces navigations conçues et pensées pour la mobilité. Observer ces nouvelles générations tenter d'interagir tactilement avec des supports figés le confirme : le flat design est l'aboutissement d'une interface mobile et connectée au quotidien, plus épurée, plus intuitive.  
Après avoir vendu près de 700 millions de device mobiles c'est donc sous l'ère du flat design qu'Apple franchira le cap du milliard de terminaux. Avec Jonathan Ive comme meilleur ambassadeur, le design d'Apple continue d'évoluer et d'être conçu tel qu'il devrait toujours l'être : au service de l'utilisateur et des fonctionnalités du produit.
Là où ses concurrents développent des systèmes d'exploitation différents en fonction des terminaux, Apple réussit le tour de force d'unifier l'expérience sur tous ses téléphones, tablettes et baladeurs multimedia. Le flat design est également annonciateur du mobile computing car les terminaux mobiles se limitent de moins en moins à une utilisation secondaire. Face à leur place grandissante dans nos vies personnelles et professionnelles, Apple intègre des fonctionnalités plus opérationnelles comme le partage de fichiers Airdrop, issues du monde du personal computing. Les 1500 nouveaux APIs mis à disposition avec iOS7 vont apporter des changements majeurs dans la façon dont les entreprises, les marques et les développeurs inventeront les possibilités et les expériences du quotidien.

Any Time AnyWhere Any Device

Apple prend encore une longueur d'avance sur l'usage et la place de ses terminaux mobiles dans la société. En annonçant que tous les nouveaux devices achetés après le 18 septembre seront équipé d'iWork, la firme de Cupertino s'attaque au business de la bureautique sur iPad et iPhone. Une annonce qui finira sans doute d'achever le marché du PC qui a encore perdu 10 %  cette année faisant passer de la mobilité consultative à la mobilité créatrice. Une récente étude d'IDC prédit déjà que les ventes de tablettes dépasseront celles de PC et portable à la fin de l'année. A la fois altruiste et exigeante, la marque à la pomme met donc à disposition gratuitement sa suite iWork afin de positionner ses devices mobiles au centre de l'écosystème de la création de valeur. C'est également un moyen pertinent d'initier la pédagogie autour d'iCloud et de faire du voeu pieu ATAWAD une réalité pour les utilisateurs d'Apple.

Le touch ID : une solution de paiement avec plusieurs clics d'avance ?

Adressé à une communauté premium, l'iPhone 5S et ses nouvelles fonctionnalités promettent des possibilités énormes. Si certains ne voient le touch ID que comme une sécurité contre les vols de portables, il faut regarder un peu plus loin et songer aux 500 millions de comptes iTunes et ses numéros de CB enregistrées. Apple qui a inventé le "one click shop" sur iTunes devrait pouvoir facilement associer le touch ID dans une logique plus étendue au e-commerce. Quand on sait que le marché mondial de l'e-commerce a dépassé les 1000 milliards de dollars en 2012 avec une croissance de 21 % et que le commerce mobile représente 10 %, cela conforte Apple dans une position dominante de solution de paiement.
L'arrivée du nouvel iPhone 5C et de son prix (99$ avec abonnement) envoie quant à elle un message fort en direction du marché asiatique. Apple devrait d’ailleurs annoncer prochainement un partenariat avec NTT Docomo au Japon et China Mobile. L’iPhone devient donc plus personnalisable et plus abordable pour une nouvelle partie de la population mondiale.

Un sérieux concurrent pour les consoles portables  

Les consommateurs ne sont donc pas en reste avec ces nouveaux iPhone : un modèle plus fun, plus coloré, tourné vers un public plus jeune et feminin mais également un modèle à la fois premium et puissant. Ce dernier avec son processeur A7 de 64 bits est digne des consoles portables les plus puissantes.
Sans parler de la plateforme Game Center, Samsung a déjà pris un retard technologique en ne proposant que des processeurs 32 bits. Le marketing d'Apple n'a donc rien laissé au hasard en annonçant lors de sa dernière keynote la sortie d'Infinity Blade III dont les deux premiers opus réunissent déjà 50 millions de joueurs. Nintendo et Playstation devrait donc se faire du souci.

Change or die

C'est sans aucun doute la mise à jour la plus importante depuis le lancement de l'iPhone. Elle va entrainer un bouleversement du comportement des consommateurs mais aussi de leurs applications. C'est donc le timing parfait pour "mettre à plat" la checklist d'une expérience utilisateur réussie. Les premières questions seront de savoir quelles sont les applis qui régressent, celles qui crashent mais surtout quelles seront les marques qui tireront leur épingle du jeu ? Quels seront les annonceurs qui sauront saisir l'opportunité d'être les premiers à réinventer leurs codes afin de mettre l'expérience du consommateur au cœur de ces élégantes interfaces. Les développeurs et les designers sont d'ores et déjà dans les starting block pour optimiser le multitasking avancé, les nouveaux composants graphiques ou encore l'auto-layout. Les poids lourds de l'Appstore comme Evernote ou NBC ne se sont d'ailleurs pas fait attendre en intégrant le nouveau design et les nouvelles possibilités d'iOS7 pour les prochaines mises à jour de leurs applications.
La firme de Cupertino n'a donc pas dit son dernier mot dans la guerre annoncée face à Google et Samsung. Apple nous conforte ainsi dans l'exigence  de tirer tous les acteurs du digital vers le haut en restant toujours au service du consommateur. L'esprit de Steve Jobs continue bel et bien d'habiter la marque à la pomme qui propose un terrain de jeu formidable pour inventer de nouvelles expériences digitales de hautes volées. 

Autour du même sujet