Référencement en Chine : apprenez à connaître Money Plant, le nouvel algorithme de Baidu

Avec presque 600 millions d’internautes, la Chine est un des pays les plus connectés. Le web chinois est différent du Web occidental, et nous allons nous intéresser aux moteurs de recherche chinois, et plus particulièrement à Baidu, le leader des moteurs de recherche en Chine, avec plus de 70 % de part de marché.

Baidu Money Plant la copie de Google Pingouin ?

Baidu n’est pas qu’un moteur de recherche c’est aussi une panoplie de sites tels que Baidu Zhidao (un site de questions-réponses), Baidu Baike (l’équivalent de Wikipedia) et Baidu Tieba (un forum).
Il est important de savoir que ces sites font partie intégrante du paysage chinois de l’Internet. En effet, Baidu redirige 27 % du trafic vers ses propres sites.

Baidu est un algorithme qui privilégie la quantité à la qualité

Pour faire du Référencement sur Baidu, vous devez savoir que Baidu privilégie la quantité : la quantité d’updates, la quantité en termes de contenu et la quantité en termes de backlinks, un peu comme Google dans les années 2000.
La montée des blacks Hat SEO Chinois a conduit le moteur à changer, et, comme Google, à mettre en place un filtre anti spam.
Il est vrai qu’avec son système assez simpliste, Baidu favorise l’explosion du Black Hat SEO en Chine. Et pour lutter contre ces pratiques le moteur  a mis en place un algorithme qui ressemble sur le papier à Google Pingouin.
Le nom de cet algorithme est « Baidu Money Plant », intraduisible en français !

Baidu Money Plant

Baidu a crée cet été un algorithme pour pouvoir améliorer la qualité des recherches. Ce robot a pour but d’analyser la qualité des liens, de pénaliser les sites réalisant du Black Hat SEO, ou encore de punir les liens des sites réalisant du copier-coller ou du spinning
C’est un algorithme qui a pour but d’épurer les résultats de recherche, et de donner de meilleurs résultats pour l’utilisateur, selon Baidu.

Information de Baidu

Baidu a communiqué au sujet de son algorithme Money Plant, qui a pour but, selon le moteur de recherche, d’éliminer les backlinks non pertinents, et de favoriser le contenu original.
Cela serait similaire à Pingouin, dans le fait de pouvoir filtrer les contenus et analyser la pertinence des backlinks. En théorie, Baidu Money Plant puni les faux contenus et les faux backlincks, ou les backlinks publicitaires.
Baidu Money plant a lancé son 1er algorithme début 2013, avec pour cible les sites poubelle qui sont pénalisés.

Attaque sur les liens promotionnels

Et au courant de l’été, Baidu money plant 2.0 a décidé de s’attaquer aux liens promotionnels.
Voici une traduction que ce que les Chinois ont pu lire sur leur Baidu Webmaster Blog :

En réponse à un trop gros nombre de spams, Baidu a decidé de s’attaquer aux sites vendant des liens, et des articles promotionnels à travers le web. Nous avons une multitude de méthodes pour traiter ce genre de problème aujourd’hui, et punissons les sites avec différents degrés.
Nous avons mis à jour notre algorithme « Money Plant » pour sévir avec ces types de liens.

  1. Nous augmentons les filtres pour ce genre de site,
  2. Nous pénalisons les urls utilisant ce genre de liens,
  3. Nous renforçons les punitions sur les sites proposant ce genre de liens, et avons réduit la puissance de Baidu actualité.

Baidu ici, s’attaque donc directement aux liens que l’on trouve dans les médias chinois online. Il est vrai qu’auparavant, on pouvait acheter des articles sur un grand nombre de sites chinois de qualité, un peu comme aller faire ses courses : on pouvait choisir ces sites, leur page rank (tous plus de 7) et faire des publications, avec un ou plusieurs liens. Ces liens n’étaient pas visibles depuis la homepage, mais sur une page fantôme ou alors en bas de page.
Aujourd’hui ce genre de pratiques a été fortement diminué : d’une part les journaux n’acceptent plus de vendre les liens, et d’autre part les sites n’ont plus d’intérêt à utiliser cela pour monter rapidement.

Baidu a également attaqué :
  • Les ancres de liens cachées, et le texte caché,
  • Les liens qui ne sont pas en relation avec le sujet,
  • Les sites pratiquant un nombre trop important de redirections 301,
  • Les sites ou les blogs pratiquant du « spam automatique ».   

Qui a été le plus impacté par cette mise à jour ?

Les sites qui ont été les plus pénalisés en réalité sont les sites d’informations. Il faut savoir que ces sites bénéficiaient d’un très fort trust rank, et n’avaient pas besoin de beaucoup d’effort pour apparaitre en première page. Cet algorithme n’est qu’un retour à la juste valeur des choses.
La grande majorité des professionnels du référencement chinois ont constaté la baisse de Trustrank des sites d’informations qui vendaient des articles sponsorisés, (ou qui n’utilisaient pas l’espace Publicitaire Baidu), notamment dans certains secteurs spécifiques, à forte valeur commerciale ou dans des domaines spécifiques, comme le secteur médical.
Les résultats sur des mots clef concurrentiels ont été modifiés manuellement, en enlevant les sites jugés non professionnels et en gardant uniquement les sites qualitatifs. Par exemple les requêtes sur les mots clef  « Hôpital + ville »  ici Hopital Shanghai.
On remarque que seuls les sites vérifiés par les équipes de Baidu apparaissent, les vrais hôpitaux, et la sélection des hôpitaux sur la map et le tableau a été réalisé manuellement par les équipes de Baidu, laissant une première page 100 % clean.
Les grands médias online nous ont avoué avoir une perte conséquente de trafic venant de la recherche via Baidu. Les grands médias aujourd’hui ont conclu des accords avec Baidu et le gouvernement chinois pour éliminer les contenus indésirables, et pour ne pas vendre de liens vers des sites marchands indésirables.
Baidu a réalisé de gros changements dans certains secteurs, notamment les mots clef médicaux qui ont subit un épurement. 70 % des sites médicaux ont été punis par Baidu par exemple.

Explications

Baidu a sans doute mis en place son algorithme en partenariat avec le gouvernement chinois, car ils estimaient que trop de fausses informations et de fausses rumeurs étaient propagées  sur ces plateformes online.
Mais en fait lorsque l’on veut faire du copier-coller, on ne rencontre aucun problème sur Baidu, ni lorsque on veut échanger des backlinks avec des sites amis : tout n’a pas changé sur Baidu, contrairement à Google, cependant certaines choses restent à éviter.
Baidu Money Plant en pénalisant les articles de presse favorise les autres backlinks (dont les spams).
On a pu constater que les sites secondaires et les petits blogs ont bénéficié d’une réévaluation, par principe de vases communicants.

 

Les autres moteurs de recherche en Chine

Il existe plusieurs moteurs de recherche en Chine, et Google est présent uniquement sur l’adresse hongkongaise Google.com.hk qui n’est pas très utilisée, car trop instable. Google a moins de 3 % de part de marché aujourd’hui, par rapport à 15 % un an auparavant.
Les principaux moteurs de recherches sont Baidu, Qihoo 360, Sogou , qui appartient au groupe Sohu, et Soso qui appartient à Tencent, la plus grosse entreprise du web Chinois. Pour l’instant les concurrents chinois n’ont pas sortis d’algorithmes du même type, à notre connaissance.

Conclusion : Baidu Money Plant est-il la copie de Google Pingouin ?

Pas vraiment. Google Pingouin et Panda sont des algorithmes bien plus sophistiqués que ce qu’a réussit à développer Baidu(pour l’instant). Google a procédé à une vraie analyse des liens avant de mettre en place ces filtres.
Baidu lui s’est contenté de s’attaquer à un type de liens, mais n’a pas vraiment éliminé le vrai problème : les liens spams.
Le référencement en Chine ne devient pas forcement plus qualitatif. En diminuant la puissance des médias, Baidu redonne de l’importance aux petits sites et aux petits blogs principalement utilisés par les black Hat SEO pour faire du mass links. On constate que la multiplication de petits liens de faible qualité a toujours de l’importance, sur la grande majorité des mots clef.
Baidu n’a à mon humble avis pas vraiment attaqué le cœur des mauvaises pratiques, et a pénalisé les référenceurs utilisant la presse, donc les liens super qualifiés, pour agir sur le référencement d’un site…
Lorsque l’on est une marque et que l’on veut se développer en Chine, le SEO (ou référencement naturel) sur Baidu est une bonne solution pour gagner en visibilité.


----------------
Si vous voulez avoir plus d’informations sur le SEO Made in China, vous pouvez consulter ses articles en anglais  ou en français.

Autour du même sujet