51 % des recherches effectuées sur mobile pour trouver un code promotionnel sont réalisées pour un produit repéré en magasin

La volonté de consommer au meilleur prix s’applique aujourd’hui à toutes les typologies de produits. L’essor des codes promotionnels et des sites comparatifs de prix sont la conséquence de cette nouvelle approche de la consommation.

Mais à long terme, ce phénomène ne risque-t-il pas de dénaturer la valeur réelle du produit et d’inciter les consommateurs à reporter leurs achats au lendemain pour toujours plus de rentabilité ?
A l’approche des fêtes de Noël, les commerçants sont plus que jamais mobilisés pour répondre à la forte demande des consommateurs tout en palliant à la concurrence entre enseignes !
Proposer le meilleur prix avec un stock toujours plus important est l’enjeu majeur pour les commerçants durant la période d’achat des cadeaux. Mais c’est également une stratégie à laquelle doivent désormais s’adapter les commerçants tout au long de l’année.

Comment l’essor des codes promotionnels a-t-il bouleversé les marchés on et offline et modifié les comportements ?

L’étude Tradedoubler, réalisé en 2013, a révélé que 44 % des consommateurs ont recours à un code promotionnel depuis leur mobile lorsqu’ils achètent en boutique. Cette démarche est le signe d’une évolution des comportements, le consommateur se révèle aujourd’hui plus attentif au prix, qu’au produit lui-même.
Cette évolution ne doit pas être perçue comme négative par les marques. L’utilisation de codes promotionnels en ligne peut en effet agir comme véritable « accélérateur » de ventes !
Les consommateurs plus attentifs à la valeur de leur achat n’hésitent pas à se rendre dans différentes enseignes pour faire jouer la concurrence des prix, ce qui recrée du trafic en magasins. Les codes promotionnels sont aujourd’hui le lien entre commerce traditionnel et commerce connecté.
Notre étude a révélé que 51 % des recherches effectuées sur mobile pour trouver un code promotionnel sont réalisées pour un produit repéré en magasin.
Étendre sa stratégie promotionnelle à ce canal est la solution à considérer pour reconquérir les acheteurs et améliorer son trafic et sa rentabilité.

Le commerce en ligne et le commerce physique apparaissent ainsi comme complémentaires

D’un côté, il y a les acheteurs connectés qui concrétisent leurs achats dans des enseignes physiques via des promotions reçues sur leurs mobiles et de l’autre, ceux qui s’inspirent en boutiques pour ensuite rechercher le meilleur prix en ligne.
Pour susciter l’attente de leurs clients, les marques n’hésitent plus aujourd’hui à proposer des offres en accord avec leurs goûts et leurs envies. En témoigne le succès de certaines sociétés, comme Amazon, capables de proposer des offres sur-mesure adaptées aux besoins de chacun de leurs clients.
Pour qu’une offre soit adressée de manière pertinente, il est important d’envisager chaque client comme une personne distincte avec ses propres goûts et ses propres besoins. Pour cela, plusieurs facteurs sont à prendre en considération, tels que la situation, l’âge, le sexe mais aussi les préférences d’achats !
Cette approche est une occasion supplémentaire de cibler juste et de pouvoir concrétiser un achat.
De nombreux sites détiennent des informations liées aux modes de consommation de leurs membres. Ces données sont déjà mises à contribution pour offrir un parcours client plus personnalisé mais elles devraient aussi être utilisées à bon escient dans l’envoi d’offres promotionnelles.

Vers un nouvel élan pour une meilleure relation client ?

En envisageant le client à partir de critères qui lui sont propres, le commerçant engage une relation différente, plus pertinente, qui sous-entend très souvent un acte d’achat plus rapide.
Les consommateurs attentifs à la valeur de leur achat ont recours aux canaux de marketing à la performance, tels que les sites de comparaison de prix et les codes promotionnels. C’est donc vers ces canaux que les commerçants doivent aujourd’hui se tourner pour capter l’attention des consommateurs.

Il est important que le client soit suivi à chaque étape de son parcours en boutique ou sur un site
.
Si celui-ci montre une affinité particulière pour un produit ou si au contraire il s’en désintéresse, la prise en compte de cette information majeure est la solution pour maintenir le contact avec lui. Une mauvaise relation avec un acheteur provient trop souvent d’une mauvaise compréhension de ses besoins ou encore d’un mauvais ciblage, avec des envois massifs de promotions, y compris aux personnes qui ne sont pas en demande. Ce relationnel peut s’avérer très vite contre-productif et être néfaste pour l’image de marque du commerçant.
La relation client pensée intelligemment est donc une des clés à retenir aujourd’hui pour fidéliser le consommateur et concrétiser plus rapidement son parcours client en acte d’achat, tant sur les réseaux de distribution classiques que sur les réseaux connectés.

Autour du même sujet