Les noms de domaine .GLOBAL : l’alternative aux .COM

De nombreuses nouvelles extensions Internet sont à présent à disposition et de nombreuses autres sont distillées petit à petit, venant ainsi inonder l’univers des noms de domaine.

 Si les noms de domaine “.com” occupent déjà une position dominante dans le choix des utilisateurs, faire le bon choix d’un nom de domaine est à présent difficile: quelle sera donc la nouvelle extension qui proposera une identité toute aussi forte et plus précise que l’actuel “.com”?

Le .com : une extension Globale

Peu de gens utilisent les noms de domaine et moins encore s’y intéressent car c’est un sujet compliqué à comprendre, technique, et n’hésitons pas à le dire: très ennuyeux. Côté professionnels, nombreux sont contraints de s’en occuper. Côté utilisateurs, la première extension à s’être développée est celle du .com. Il existe plus de 100 millions de ces noms de domaine aujourd’hui et comme le choix a longtemps été restreint à ceux-ci, il se sont imposés par défaut. Aujourd’hui encore, très peu de gens savent ce que “.com” veut dire. C’est en partie pour cette raison que les nouvelles extensions prennent sens: pour la première fois dans l’histoire du nommage sur Internet, il devient possible d’indiquer une identité dans son nom de domaine et remplacer l’extension de celui-ci par une information sur son groupe d’appartenance.

Préciser l’universalité d’un site Internet dans son extension

La force des nouvelles extensions Internet et de pouvoir préciser en amont quel va être l’objet du site web dans son nom de domaine. Aujourd’hui, un site Internet de football en langue espagnole pourra opter pour une extension “.futbol”. Mais qu’en est-il de ces sites Internet qui se veulent ouvert à tous et à tout, généralistes ou encore multilingues et dont le contenu n’est précisément pas à l’attention d’une communauté ou d’un sujet en particulier. Difficile de s’y retrouver dans tant de nouveaux choix tout en restant innovant.

Le .GLOBAL : une solution possible parmi de nombreux concurrents

Si le .com développe aujourd’hui l’image d’un choix démondé pour tout nouveau site Internet, des concurrents pourraient bien le détrôner. La liste des nouvelles extensions ci-dessous a été extraite des 974 nouvelles extensions à voir le jour prochainement chez GoDaddy, le plus gros bureau d’enregistrement accrédité de la planète. Ces nouvelles extensions de noms de domaine présentent du potentiel pour remplacer le .com. Pourtant, à l’ère de la standardisation, aucune ne répond à l’image de l’innovation...en y ajoutant celle du multi-linguisme, sauf peut-être le .GLOBAL : .EXPERT - .INTERNATIONAL - .SOLUTIONS - .WORKS - .SERVICES - .BUSINESS - .NEW - .VENTURES - .SHOP - .SALE - .SOY - .在线 (.online) - .中文网 (.web) - .XYZ - .VISION - .UNO - .SOCIAL - .LINK - .NETWORK - .SUPPORT - .GLOBAL - .EARTH - .PLACE - .CONTACT - .LIVE - .GROUP - .TOP - .TRUST - .FAN - .DIGITAL - .DIRECT - .HELP - .ONLINE - .SITE - .WEBSITE - .WEB - .WIN
Stratégie de marque, ne pas négliger le .GLOBAL
Pourquoi changer de nom de domaine lorsque l’on a utilisé son .com ou son .fr depuis tant de temps ? Pourquoi en changer lorsque celui-ci est connu de tous et qu’un nombre incalculable d’e-mails associant le nom de domaine de l’Entreprise au .com a déjà été envoyé? Pourquoi associer le nom d’une marque, d’une personne ou d’une société à un nouveau nom de domaine alors que celui-ci a bénéficié d’un bon référencement dans les moteurs de recherche majeurs? Il n’y aucune raison...aujourd’hui.
Si opter pour un .GLOBAL peut sembler une évidence pour tout nouveau site Internet généraliste, de nombreuses questions n’incitent pas à changer son ancien nom de domaine pour un nouveau.
Pourtant, c’est un fait : les nouvelles extensions sont là et trois paramètres sont à prendre en compte dans toute - actuelle - et nouvelle stratégie de marque :
  1. Les noms de domaine .GLOBAL pourraient bien s’imposer d’ici quelques années comme “le nouveau .com”: si tel était le cas, le coût modique de son renouvellement pendant les dix prochaines années devrait représenter peu par rapport à ce qu’il en coûtera si celui-ci est enregistré par un tiers.
  2. Les modes en matière de nommage sont bien surprenantes et très souvent, il est trop tard au moment de l’achat. Sécuriser son .GLOBAL fait partie des petits gestes qui permettent de voir venir.Savez vous qui est l’exploitant du nom de domaine leclerc.fr ? Savez-vous que le Registre du .CO, qui n’est rien d’autre que le Registre des noms de domaine pour la Colombie, est une des extensions qui connait la plus forte progression? Est-il besoin de rappeler que l’extension privilégiée des télévisions, le .TV, n’est autre que celle des îles Tuvalu, elles mêmes perdues dans le Pacifique?
  3. Nul besoin d’enregistrer tous les nouveaux noms de domaine. Seuls ceux avec le plus fort potentiel devraient composer tout portefeuille de noms de domaine. Si une marque doit sécuriser les noms de domaine qui entourent son activité, sa stratégie doit aussi présenter un volet qui intègre les rares extensions génériques parues et à paraitre. Un groupe qui affiche plusieurs marques ou activités différentes aura besoin d’un nom de domaine pour le représenter dans sa globalité.

Que faire à présent ?

L’organisme de gouvernance du .GLOBAL sera lancé de façon officielle le 25 juin, date à laquelle sera ouverte sa période de Sunrise, période privilégiée d’enregistrement pour les marques inscrites dans la trademark Clearinghouse. Pour les fins stratèges, le Registre propose une enchère lors de laquelle 80 noms de domaine génériques, aussi appelés noms de domaine “Premium”, seront proposés en avant première dés le 24 juin 2014.

Innovation / Nom de domaine