Un Club est un .CLUB

Les nouvelles extensions Internet ne sont plus à présenter, pourtant, on peut se demander quelles sont les véritables vocations de certaines d’entre-elles. Cela étant dit, est-il utile de se poser la question lorsque l’on n’est pas concerné par une extension dans une langue particulière ou par une extension qui ne nous représente pas ?

“Identitaire” est le maître mot

Si les critiques fusent lorsque l’on parle du manque de protection des Indications Géographiques dans les extensions du Vin, ou lorsque l’on s’interroge sur le réel intérêt d’autoriser des extensions à caractère pornographique ou tout simplement hyper négatives, de plus en plus d’acteurs de ce curieux opéra s’accordent sur un point: une extension de nom de domaine explicite offre plus de précision qu’un .fr ou un .com. Dans des marchés de niche, cela peut servir.
En termes simples, un chat est un chat et un chat n’est pas un “bidule”.
Bien que les domainers (spéculateurs/traders de noms de domaine) et pour des questions de protectionnisme, doivent être peu en accord avec ce que je viens d’écrire, on peut facilement imaginer que l’avenir de ces nouveaux noms de domaine s’annonce radieux car non seulement il y en a pour tous les goûts mais ils coûtent aussi très peu cher. Dans certains cas, ils coûtent même moins cher qu’un .com : comptez environ 12 € chez Godaddy.

L’exemple du Registre .CLUB

“Un club est un club” et sur l’ensemble des nouvelles extensions Internet lancées, un certain nombre d’entre-elles sortent du lot et semblent se vendre très bien. Si le .CLUB en fait partie, ce n’est pas un hasard…
En effet, leurs représentants n’ont pas candidaté pour dix, vingt, soixante ou trois cent extensions simultanément mais une seule :
  • le signe est explicite;
  • il est multilingue;
  • la communication liée au projet est concentrée sur une seule extension et non sur plusieurs.

Quelques chiffres

Il existe environ 170 000 clubs sportifs en France mais avant de représenter un sport, un club sportif reste un club: “Un club sportif (CS) est une infrastructure encadrant les sportifs. Il est composé de membres et peut être comparé à une mini-société avec son bureau dirigeant” (source Wikipedia). Un si grand nombre de clubs sportifs, qui portent avant tout un nom, sont autant de candidats potentiels à l’achat d’un de ces noms de domaine.

Aujourd’hui, presque 98 000 noms de domaine .CLUB sont déjà enregistrés et si l’on pense en premier lieu aux clubs sportifs, un club n’est pas que cela. On pense aussi aux très British Gentlemen’s clubs, ces clubs réunissant les hommes de la haute société; on pense aux clubs scolaires et à ces anciens groupes politiques et groupes de réflexion dont le mot club est encore utilisé dans certains cercles. Outre le fait qu’il est employé dans le monde du golf, c’est avant cela le mot utilisé pour désigner les boîtes de nuit. C’est également un genre musical, le nom d’un  fauteuil arrondi, le nom d’une émission musicale française, celui d’un sandwich Américain, d’un système de missiles Russe, une façon de désigner un groupe de motards criminels Américains (le “Club 1 %”). C’est aussi un magazine pornographique mais aussi, le “Club 40” est le classement officiel des 40 titres les plus diffusés dans les discothèques en France. Enfin, c’est le nom d’une chaîne de librairies-papeteries Belge. Un Club, c’est tout cela.

Une progression constante

A la lecture de ces données et adapté à une audience internationale, on se rend compte du marché qui se présente à ce Registre. Bien que le volume de ses enregistrements fait de lui le troisième au palmarès des nouvelles extensions les plus demandées, c’est un chiffre qui ne peut que grossir car 98 000 clubs dans le monde, c’est une goûte d’eau comparée au nombre de clubs qui existent dans le monde, toute catégories confondues et quelque soit la définition que l’on donne à ce mot et ce...quelque soit la langue.
Est-ce que les noms de domaine .CLUB sont une valeur sûre ? C’est sûr.

Nom de domaine