Carte bancaire, la fin du rectangle plastique ?

Moyen de paiement préféré des consommateurs en France, la carte bancaire est forte d’un parc de plus de 85 millions de cartes. Utilisée par 80 % des acheteurs en ligne, malgré l’émergence de nouveaux moyens de paiement « online », ce rectangle de plastique va-t-elle perdurer sous sa forme actuelle ?

Les acteurs du paiement innovent chaque jour et réfléchissent sans cesse à la création de nouveaux moyens de paiement, tous plus révolutionnaires les uns que les autres. Les moyens de paiement, d’abord « online » car plus simple d’utilisation arrivent même dans les magasins où certains points de vente ont développé leur acceptation.
Par ailleurs, le paiement mobile est lui aussi en forte progression. 4,5 millions de français ont déjà payé avec leur téléphone (on en prévoit entre 8 et 15 millions d’ici 2015 en France). Il représente une alternative concrète, mais son avenir reste incertain.
Mais ces utilisations restent trop discrètes et elles suscitent des interrogations légitimes : quels sont les magasins équipés pour accepter les paiements par wallets ? Comment alimenter mon wallet ?
Et que m’a-t-il fallu faire pour pouvoir payer avec mon mobile ? Que faire si je perds mon téléphone ? Je le casse ou je le change ?
Ces interrogations ont toute en commun un élément de réponse qui couvre les faiblesses et les manques liés à l’absence de certaines fonctionnalités : la carte bancaire ! Ce bout de plastique reste indispensable, il traverse les générations, si bien qu’aujourd’hui peu de personnes n’ignorent ce qu’il peut faire avec une carte bancaire et ce que sa possession ouvre comme domaine des possibles 
Alors non, la carte ne disparaîtra pas de sitôt, Elle prendra d’autres formes certes, se dotera de nouvelles fonctionnalités, elle doit évoluer, se réinventer… C’est son cheval de bataille pour les années à venir.  

Et si ma carte avait un écran ?

Pour offrir plus d’ergonomie et de services aux utilisateurs et permettre aux marques de se différencier, des applications sont développées autour de la carte pour lui offrir l’écran qui lui fait défaut.
Qui n’a pas jamais rêvé de pouvoir modifier le plafond de dépenses de sa carte, réaliser un virement, piloter son compte, bénéficier d’une multitude de services réunis dans un seul et même support ?
Et rassembler l’ensemble de ses cartes, bancaires ou de fidélité dans une seule application ?
Des applications uniquement accessibles avec un écran, pour des services au bénéfice de l’utilisateur comme de la banque !

Et si ma carte était multi services ?

Les marques les plus innovantes ont créé des cartes multi-services. En le faisant, non seulement elles proposent des services traditionnels de home banking (consultation de soldes, transactions de paiement ou retrait, alimentation du compte et consultation de ces alimentations, transfert d’argent…), mais elles se donnent les moyens d’aller encore plus loin, au bénéfice de leurs clients comme pour elles-mêmes.
Elles vont notamment proposer des analyses statistiques sur les paiements, un moteur de recommandation pour bénéficier au mieux des offres promotionnelles de partenaires de la marque, diffuser des informations commerciales, des notifications ou alertes (dépassement d’un plafond de dépense par exemple), géo localiser les points de ventes les plus fréquentés par leurs clients ou simplement celui qui en partenariat avec la banque proposera les meilleures offres à leurs porteurs.
En dehors de tous ces avantages commerciaux et marketing, elles vont venir nourrir en permanence le CRM, avec des informations d’une qualité inégalée.
Recoupant ainsi des informations dont l’accessibilité est aujourd’hui réservée aux seuls commerçants, la banque se retrouve au centre des usages et des facilités.
Alors oui, l’avenir de la carte, ce n’est pas de rester un simple bout de plastique, utile juste pour payer comptant ou à crédit. Exit les portefeuilles pleins à craquer des dizaines de cartes de fidélités de ses enseignes préférées et des diverses cartes bancaires.
Place aux services, à l’ergonomie, à l’autonomie et à la simplicité avec une seule carte oui, mais dotée d’un écran, hébergée dans un smartphone ou une tablette, concentrant tous les services de home banking et offrant une gamme de services dont beaucoup sont encore à inventer.
Si le monde des paiements évolue il est donc fort à parier que chacun conservera, au moins en un exemplaire, ce rectangle de plastique dans son portefeuille car beaucoup y sont attachés.

Smartphone / CRM