Le modèle Pair-à-Pair (P2P)

Le web est devenu totalement collaboratif et chaque internaute est désormais un canal d'information en puissance. Cette tendance vers une société "horizontalisée", où chacun n'est qu'à quelques clics de l'autre, des autres, met en évidence le modèle P2P.

Dans son ouvrage "Business is digital", Emmanuel Fraysse évoque l'évolution de la recherche sur le web:
  1. 1995-1999: l'âge de l'annuaire. La question que se posaient alors les internautes était "sur quels sites vais-je trouver ce que je recherche". Les réponses possibles étaient bien moins nombreuses qu'aujourd'hui et les annuaires proposaient alors des listes de sites indexés manuellement. L'internaute recherchait "un site" dans lequel il "espérait" y trouver une information.
  2. 2000 - 2004: L'âge du moteur de recherche. Le nombre de site à référencer augmente durant cette période de façon très importante et Google bouleverse la donne de la recherche en indexant les pages, en proposant un tri basé sur des critères de pertinence. Le PageRank fait son apparition et les annuaires se font distancer.
  3. Depuis 2005, nous sommes passés à "l'âge social", et l'internaute (le mobinaute...) se tourne vers les "autres", vers ses relations "sociales", en s'appuyant sur des outils comme Facebook ou encore twitter. Les "amis" deviennent des "prescripteurs" en puissance, ils donnent leur avis, recommandent, notent...
Ainsi, une marque ne peut aujourd'hui se contenter de s'adresser à sa cible sans tenir compte de cette communication horizontale que le web 2.0 à favorisée, communication qu'elle se doit de de considérer "au mieux".
Bien sûr, le réflexe de certains a été de tenter de "contrôler" leur réputation via des publications souvent monnayées: ainsi, de nombreux "avis" ou "notes" de consommateurs semblent parfois d'origine douteuse. Ces abus ont permis à de nouveaux acteurs de voir le jour en proposant des systèmes de contrôle, de certification des avis ou notes de clients, de consommateurs de services ou de biens.
Pour les PME, TPE, soucieuses de donner à leur site web et à leur business une visibilité optimale, cette dimension de communication horizontale est à considérer. Ce serait une erreur de penser que seules les grandes marques ou les grands groupes seraient concernés par cette évolution. Après tout, ne sommes-nous pas tout simplement en train de parler du bon vieux "bouche à oreille"?

Moteur de recherche / Peer to Peer