Noms de domaine courts en .fr : une ouverture responsable pour toujours plus de simplicité

Depuis le 8 décembre 2014, la communauté des utilisateurs de .fr peut procéder à une demande d'enregistrement d'un nom de domaine en 1 ou 2 caractères en .fr. À quelques jours de la seconde phase d’ouverture qui débutera le 16 février, ouverte à tous et non seulement aux ayants droit, revenons sur les enjeux de cette évolution.

Désormais, il n'est plus nécessaire de taper boulanger.fr pour acquérir son prochain matériel high-tech, b.fr suffit. Il en va de même pour les supporters de l'Olympique Lyonnais qui peuvent maintenant se contenter de l’adresse ol.fr pour retrouver les dernières nouvelles de leur club préféré. 

L’ouverture à l’enregistrement  des noms de domaine de 1 et 2 caractères en .fr, était attendue par de nombreux acteurs français et internationaux, qui ont pu enregistrer leurs noms durant la phase dite de « sunrise », qui s’achèvera le 9 février prochain. Cette évolution est le fruit d'un processus amorcé par un engagement fort de l'Afnic lors de sa reconduction dans son rôle d'Office d'enregistrement en juin 2012, puis en mars 2013 au travers d'une consultation publique ayant permis d'entendre les différentes attentes de la communauté.
Les enjeux de cette libéralisation, qu'ils soient juridiques, commerciaux ou de notoriété, sont incontestables. L'Afnic a donc entrepris un processus d'ouverture, co-construit avec ses membres, permettant le respect des droits de chacun et incluant les retours d'expérience de ces homologues européens. De cette manière, trois temps forts ont été planifiés afin de permettre aux potentiels titulaires de se positionner tout en encadrant l'approche spéculative qui ne peut se faire au détriment du droit, qu'il soit au profit d'une entreprise, d’une collectivité ou d'un particulier.

Une ouverture progressive, gage de respect des droits de chacun

La première période a donc offert une priorité aux titulaires de droits (marques, patronymes, toponymes, etc.) afin d'acquérir à un coût maîtrisé une adresse Internet dont l'intérêt ne fait aucun doute, ne serait-ce qu'en raison de la raréfaction des noms de domaine courts depuis plusieurs années. Au-delà de cette période s'ouvre un second temps propice aux initiatives économiques souhaitant s'adosser à un nom de domaine à forte visibilité. Toujours dans une volonté de circonscrire la captation d'une ressource rare à des seuls desseins de revente, une tarification dégressive sera mise en place à compter du 16 février 2015. Sachant qu'un nom de domaine est un actif immatériel d'une entreprise, son coût d'acquisition à des niveaux en phase avec le marché est un investissement pérenne eu égard aux tarifications publicitaires.
Enfin, à compter du 17 mars 2015, chacun pourra se positionner sur les noms de domaine encore disponibles au tarif en vigueur pour l'ensemble des .fr.

Des bénéfices au service de la réduction des inégalités numériques en France

Atout additionnel de cette ouverture, les bénéfices générés seront versés, comme l'ensemble de ceux issus de la gestion du .fr, au profit de la future Fondation Afnic pour la solidarité numérique, qui a pour objet de soutenir des actions de solidarité de terrain utilisant le numérique pour améliorer le lien social et renforcer l’égalité des chances.
Dans cet exercice complexe, l'Afnic entend servir au mieux l'intérêt général dans la distribution des noms de domaine en .fr en agissant en toute transparence afin que pour les internautes français, ils restent synonymes de confiance et d’innovation.
Je donne donc rendez-vous aux porteurs d'initiative numérique, qu'elle soit économique ou à titre personnel, le 16 février 2015 afin de profiter de ces noms de domaine courts, faciles à retenir, et porteurs de sens pour développer son activité en ligne.

Innovation / Afnic