E-commerce : conseils aux 64 % de sites Français qui ne sont pas mobile friendly !

Google a récemment annoncé la mise en place d’un nouvel algorithme qui sanctionnerait les sites web non mobile-friendly, c’est dire si les e-commerçants ont intérêt à intégrer le mobile dans leur stratégie !

Google annonçait il y a quelques jours que 64% des sites français n’étaient pas adaptés pour un usage sur mobile. Plutôt inquiétant lorsque l’on sait que le mobile représente jusqu’à 50 % du trafic pour certains secteurs – jusqu’à 37 % par exemple pour un site de e-commerce ! Une nouvelle habitude de consommation que les e-commerçants ont intérêt à intégrer dans leur stratégie pour fidéliser leurs clients et en recruter de nouveaux.

Google a récemment annoncé la mise en place effective en avril d’un nouvel algorithme qui sanctionnerait les sites web non mobile-friendly, c’est dire si les e-commerçants ont intérêt à intégrer le mobile dans leur stratégie ! Ci-dessous quelques conseils pratiques pour aider un e-commerçant à capter ses clients et à leur proposer l’expérience de shopping la plus optimale possible.

Le client est aujourd’hui très exigeant. Il veut pouvoir avoir tout et tout de suite. Une infographie de vouchercloud indiquait d’ailleurs un chiffre assez révélateur de ce comportement : après une attente de plus de trois secondes, 57 % des utilisateurs quittent un site et 80% des visiteurs ne reviendront jamais sur un site ! Où qu’il soit, le consommateur veut pouvoir utiliser sa tablette ou son mobile pour comparer des prix, rechercher des produits parmi une grande variété, et même obtenir des réductions. Bref, le consommateur veut pouvoir… consommer quand il le souhaite. Aux e-commerçants de s’adapter à la situation et d’optimiser leur site mobile.

5 millions de Français ont déjà commandé depuis un mobile et en 2014, plus de 4 milliards d’euros ont été dépensés en ligne par les Français. Le mobile est un canal de vente à ne pas négliger. Malgré ces chiffres et la forte croissance du mobile prédite pour les années à venir, de nombreux consommateurs se montrent encore méfiants à l’idée de finaliser leurs transactions depuis un mobile ou une tablette. Ils sont par exemple 10 %, toujours d’après Vouchercloud, à avoir abandonné leur panier car ils jugeaient le processus de transaction trop long ou encore 29 % car ils étaient obligés de s’inscrire pour finaliser la commande. Les études le prouvent : les consommateurs ont tendance à commencer la navigation sur leur mobile ou tablette pour finaliser la transaction depuis un ordinateur. Mais ces chiffres peuvent augmenter  considérablement à condition que les e-commerçants fassent du m-commerce  un axe majeur dans la construction de leur stratégie de développement.

Chez Spreadshirt, nous avons conscience de la puissance et de la force de frappe du mobile et d’ailleurs les ventes depuis un appareil mobile ont nettement progressé dans chacun des pays où nous sommes présents : près d’un visiteur sur deux vient sur la plateforme depuis un appareil mobile (Smartphone ou tablette) et près d’une commande sur quatre est effectuée depuis un mobile ou une tablette. A noël dernier, le taux de conversion de commandes passées depuis un Smartphone a doublé et le nombre de commandes a même été multiplié par 5 en comparaison avec noël 2013 ! Le mobile est clé. Ne le négligeons pas !

Lorsqu’il est question de conversion du simple mobinaute en client fidèle, voici les points qui selon moi entrent le plus en jeu :

Un site doit être mobile friendly et ergonomique : un site mal optimisé est un site sur lequel le client ne restera pas. Et évidemment, une seule déception suffit pour perdre à jamais le client. Un site 100 % responsive design, avec du contenu pertinent, des vidéos ou des images adaptées pour un usage sur mobile ou tablette est un site sur lequel le consommateur appréciera de passer du temps… voire de commander.

Le processus de transaction doit être le plus simple possible : Il est important de toujours simplifier au maximum l’expérience d’achat en réduisant autant que possible le nombre de clics imposés. Toujours d’après VoucherCloud, un processus de validation ne doit pas excéder 5 secondes. Depuis un mobile ou une tablette, la surface d’écran est limitée, inutile d’imposer aux consommateurs un nombre interminable d’étapes avant d’arriver au bouton ultime « confirmer la commande ».  Chez Spreadshirt par exemple, les consommateurs peuvent désormais finaliser leur transaction sur une seule et même page !

Attention à bien sécuriser son site ! E-commerçants, vous savez déjà qu’il vous faudra rassurer le client afin qu’il se décide à finaliser sa transaction depuis un mobile… alors rendez ce processus le plus transparent possible pour votre client. Sécurisez le processus de transaction en basculant en mode https et assurez-vous qu’aucune donnée du consommateur ne puisse être accessible par des tiers lors d’une connexion dans un café, une gare ou un parc. Vous devez bien ça à votre client. Par ailleurs, pensez à développer un site mobile optimisé plutôt qu’une simple application native, cela peut être une solution efficace pour éviter certaines failles de sécurité.

Implémentez sur votre site des outils pour fidéliser le client : Simple mais efficace, la wishlist permet de garder un client sur son site et surtout de le voir revenir. En effet, avec la wishlist, le client sélectionne des produits et pourra revenir quand bon lui semblera depuis son mobile, sa tablette ou encore son ordinateur, pour finaliser - enfin- sa transaction.

Le m-commerce a encore de beaux jours devant lui, mais aux e-commerçants d’être capables de s’adapter aux nouveaux comportements changeants des consommateurs. Quoi qu’il en soit, dans 2 mois, dans 2 ans ou dans 20 ans, le consommateur continuera de vouloir exiger la même expérience, qu’il soit depuis un mobile, un ordinateur ou une tablette. Une expérience de shopping réussie devra alors être globale et multicanale.

Google / Smartphone