Collecte de la taxe de séjour par Airbnb : quels changements pour les utilisateurs ?

Comme annoncé cet été, depuis le 1er octobre 2015, le site internet Airbnb collecte la taxe de séjour sur la location des logements parisiens pour le compte de la mairie.

Qu’est-ce que la taxe de séjour ?

La taxe de séjour est fixée par chaque commune et correspond à un montant par nuit devant être acquitté par les vacanciers logeant sur son territoire dans l’un des hébergements suivants : hôtel de tourisme, résidence de tourisme, meublé de tourisme, chambres d’hôtes, villages de vacances, camping, auberge de jeunesse.

Cette taxe, qui doit en principe être collectée par la personne propriétaire du logement ou de l’hébergement pour le compte de la commune, est destinée à permettre aux communes de financer les dépensées liées au tourisme ou à la protection de leurs espaces naturels touristiques.

Pourquoi Airbnb va-t-il désormais payer cette taxe ?

Un décret publié en août 2015 a autorisé les plates-forme internet assurant un service de location ou de réservation type Airbnb à collecter cette taxe. Airbnb a alors décidé de s’inscrire dans cette démarche de simplification administrative en annonçant fin août qu’elle recueillerait elle-même cette taxe pour la reverser à la mairie de Paris. Elle montre ainsi, suite aux critiques dont elle a fait l’objet, sa volonté de coopérer avec la commune et de respecter la loi française.

Quelles sont les villes concernées ?

Actuellement, seule Paris, première destination du tourisme Airbnb, est concernée. A terme, il est question pour Airbnb de conclure des accords avec d’autres villes. Cependant, chaque ville fixant sa propre taxe, il est actuellement compliqué pour Airbnb d’étendre ce fonctionnement à l’ensemble du pays.

Quel changement pour les utilisateurs d'Airbnb ?

Jusqu’à présent, la taxe de séjour devait être collectée par le propriétaire pour être reversée à la mairie, conformément à la loi française. Cependant, en pratique, cette collecte de la taxe d’habitation n’était que très peu assurée. Le changement pour les propriétaires devrait donc être assez minime : ceux qui collectaient cette taxe auprès de leur locataire en seront désormais déchargés, et les autres… seront désormais en règle.

Quel changement pour les particuliers louant un logement sur Airbnb ?

Cette taxe viendra s’ajouter au prix de la réservation concernant les logements parisiens. Les locataires devront donc débourser une somme supplémentaire correspondant au montant de la taxe d’habitation municipale et départementale, soit 0,83 euros par personne et par nuit.

Le changement est important pour la ville de Paris : celle-ci devrait en effet toucher plusieurs millions d’euros supplémentaires par an.

Autour du même sujet