iPhone SE : c’est dans les vieux pots qu’Apple fait la meilleure soupe !

Alors que Samsung vient à peine de sortir ses tout derniers porte-étendards avec ses Galaxy S7 et S7 Edge, Apple a déjà décidé de contrecarrer les plans de son ennemi intime. Retour aux sources pour l’Américain qui présente un nouvel iPhone plutôt surprenant.

Il est de notoriété publique que depuis 2 ans, Apple tente de convertir ses fans à des écrans plus grands avec les iPhone 6 et 6 Plus puis les 6S et 6S Plus mais la mayonnaise n’a jamais pris pour les amoureux du « design iPhone ». Son CEO, Tim Cook, en a toujours eu conscience ce qui explique que l’iPhone 5S, dernier modèle compact de la marque est toujours en vente aujourd’hui. Avec le nouvel opus baptisé iPhone SE (SE pour Special Edition en VO), Cook revient aux fondamentaux et indirectement aux volontés de feu Steve Jobs qui s’est toujours montré réticent envers les écrans larges. Une décision qui  a certainement été aiguillée par les quelques 30 millions de modèles 4 pouces vendus en 2015. Peut-on pour autant accuser Tim Cook d’avoir raté sa réelle première stratégie depuis qu’il a repris les rênes d’Apple ? Pas forcément aux vues des ventes des 6, 6 Plus, 6S et 6S Plus.

 

Quoiqu’il en soit, l’iPhone SE renoue avec la tradition du 4 pouces et pour un prix surprenant de 489 € pour le 16 Go et 589 € en 64 Go (la version en 32 Go n’existe pas). Et c’est là où le combo risque de faire très mal à Samsung. Malgré un bas prix record pour un nouvel iPhone qui pourrait le faire passer comme low cost, celui-ci embarque les mêmes composants que l’iPhone 6S avec le design historique de l’iPhone et donc à un prix très abordable ! Et on vous passe les détails de la puce mobile dernier cri Apple A9 ou le double-cœur cadencée à 1,8 Ghz, la mémoire vive de 2Go et toutes les connectivités 4G, Wifi, GPS, NFC et Bluetooth, sans oublier les 12 Mpx du capteur photo arrière et la compatibilité 4K. En revanche, il faudra oublier la technologie d’écran 3D Touch qui est absente du SE.

D’ailleurs, le SE a la primeur de tourner sous iOS 9.3 mais aura la lourde tâche de faire comprendre sa place supérieure au 5S et similaire à celle du 6S dans la standing des iPhone malgré un design qui rappelle avant tout la génération 2013 ; des années lumières dans la téléphonie mobile. Désormais, l’iPhone 5S va progressivement disparaitre des radars et laisser sa place de modèle « ancien » à…l’iPhone 6 sorti en 2014.


 Au-delà du nouveau modèle qui a surpris pas mal de monde, les observateurs ont surtout noté une grande nouveauté avec cette annonce. Il s’agit du timing avec lequel l’iPhone SE a été présenté puisque jusque-là, Apple se contentait d’un keynote par an, en Septembre. Il faudra désormais en cocher un second sur le calendrier qui coïncide, comme par hasard, à la période à laquelle Samsung organise son keynote pour lancer les Galaxy S. La réponse du Sud-Coréen est déjà annoncé avec les Galaxy A3 et A5 qui se rapprochent du SE au niveau taille et prix.

IPhone / Apple