E-marchands, mobilisez-vous pour le don en nature en ligne !

Bien souvent le e-don s’entend comme un don en ligne financier. Ne serait-il pas possible d’imaginer un e-don en nature, à l’image du don de produits alimentaires que nous faisons au supermarché ? La solution existe et les e-commerçants ont un rôle à jouer.

Une étude Ifop France 2015 indique que 30% des dons en ligne sont réguliers. Un réflexe qui s’installe chez les Français puisque 26% des donateurs sont e-donateurs (en progression de 2 points en 1 an) selon le baromètre réalisé par Limite-Ifop en mars 2016. Il existe effectivement une marge de progression comme l’indique ce même baromètre, les dons en ligne ne représentant actuellement que 7,2% de l’ensemble des dons annuels.

Le e-don ou don en ligne dispose d’un réel avantage : bien souvent facile dans sa mise en œuvre, il permet dès lors qu’on a envie de donner, de passer rapidement à l’acte. Il évite ainsi la déperdition de dons potentiels due à des personnes indécises ou qui pourraient être rebutées par la procédure à suivre pour effectuer leur don.

Mais de quoi parle-t-on exactement ? Qu’est-ce qu’un e-don ? On entend beaucoup parler du crowfunding ou financementparticipatif dont l’une des applications est le don participatif. Il existe aussi le microdon en ligne qui permet aux clients d’un site marchand d’assortir leur achat d’un don financier. Certains l’appellent la générosité embarquée car le don est greffé sur des transactions du quotidien. Le don à l’avantage alors d’être intégré à un moment de vie clé.

Mais toutes ces formes de dons en ligne ont un dénominateur commun : leur forme numéraire. N’est-il pas possible d’envisager un e-don en nature quand bien même il débuterait par une action dans le monde virtuel ?

Contrairement à la froideur de quelques chiffres, le e-don en nature permet de visualiser concrètement l’apport de son geste à un projet dans le monde réel. Le e-don en nature, c’est utiliser la facilité et l’immédiateté du réseau internet pour un don concret et transparent dont on perçoit directement la finalité et l’utilité. Pour les associations, c’est aussi collecter précisément les produits dont ont besoin les personnes en difficulté.

De premières expérimentations ont été menées tel que le « Panier Partage ».  En un clic, l’internaute qui fait ses courses en ligne achète un produit qui sera ensuite redistribué auprès d’associations. Par exemple, au moment de finaliser ses achats, l’internaute ajoute un ou plusieurs produits à son panier tel qu’on peut avoir l’habitude de le faire dans le supermarché de son quartier. A la différence qu’il pourra le faire à tout moment, quand il le souhaite.

Les e-commerçants ont tout intérêt à s’engager dans ce type d’opération. Outre le fait que le site bénéficie dès lors d’une image d’entreprise citoyenne, elle lui permet de renforcer le lien émotionnel et la fidélité à l'enseigne. Par ailleurs, aspect non négligeable, il en retire également un intérêt financier très concret, puisque la vente des produits qui seront ensuite donnés, lui permet d’accroître son chiffre d’affaires.

Plusieurs acteurs de la solidarité ont d’ores et déjà bien compris le potentiel que représente le numérique : la facilité du geste, l’intégration du don à la vie quotidienne, sa personnalisation, l’accès direct, concret et enrichi en termes d’information à la cause qu’on soutient, etc. Ces atouts, associés au potentiel sans cesse renouvelé de l’écosystème digital nous permet de penser que le e-don et plus particulièrement en nature est un véritable moyen efficace de venir en aide aux personnes qui en ont le plus besoin. Les e-commerçants, vous avez un rôle à jouer ! Pourquoi ce qui se pratique dans le monde physique ne pourrait pas se développer dans le monde digital ?

Notre action ne tient qu’à un clic !

Retail