Mobiliser la 5G pour accélérer le futur

Ville intelligente, logistique... Les objets connectés aux futurs réseaux 5G promettent de transformer de nombreux champs de l'économie.

Dans le monde actuel de la 4G, les maisons connectées permettent d’allumer les lumières, de baisser les thermostats ou d'activer l’arrosage, le tout à distance. Les accessoires intelligents vous réveillent et vous disent combien de temps vous avez dormi et quelle fut la qualité de votre sommeil. Vos empreintes digitales, votre visage et même votre rythme cardiaque remplacent vos mots de passe. Tout bouillonne sur le front de la connectivité. Cependant, à peine 1% de ce qui peut être connecté l’est.

Imaginez le champ des possibles si ce pourcentage augmentait avec l’émergence de l’Internet des objets (IoT) porté par la 5G. Un film HD qui, aujourd’hui, met 10 minutes à être téléchargé, sera enregistré en quelques secondes, avec une mise en mémoire tampon réduite et pratiquement aucun délai d’un point de vue connexion. Nous aurons également une meilleure efficacité énergétique car les capteurs n’auront plus besoin de rester connectés en permanence au réseau. Cela signifie que les appareils sans fil compatibles 5G peuvent fonctionner plusieurs années sans recharger ni remplacer la batterie.

Mais la 5G s’apprête aussi à améliorer non seulement la manière dont les personnes interagissent avec les machines mais également l’interaction de machines à machines. Les capteurs connectés sur une chaîne de montage pourront alerter les opérateurs qui travaillent à distance d’un dysfonctionnement avant même qu’il n’arrive. Les ouvriers qui avaient l’habitude de conduire de gros engins sur des chantiers pourront les faire fonctionner à distance. Et ceci n’est qu’un bref aperçu des promesses que l’IoT laisse entrevoir.

C’est sur cette connectivité étendue que les plaques tectoniques de la technologie commencent à glisser et que le potentiel d’une économie reposant sur la 5G émerge.

Tandis que l’impact est assuré, il y a moins de certitude sur la date à laquelle la 5G deviendra réalité. Néanmoins, une chose est sûre : sans la 5G et une nouvelle génération sans fil, il est difficile de voir comment l’Internet des objets pourra réaliser son plein potentiel. C’est donc sans surprise que la 5G a été un sujet de conversation central l’année dernière au Mobile World Congress et qu'il continue cette année de l'être au même salon à Barcelone.

Le phénomène 5G sera plus que séquentiel, il sera exponentiel. La 5G a le potentiel de redéfinir les contours du possible de la connectivité. Elle nous déplace d’un monde où chacun gère ses activités depuis ses appareils - smartphones, tablettes - à un monde où l’on fait faire ces mêmes activités par ces derniers. Des appareils qui vont agir de plus en plus proactivement pour vous.

A plus court terme, l’économie reposant sur la 5G peut générer de nouvelles sources de revenus commerciaux au sein des villes intelligentes. Collaborer avec des structures de transport public afin de permettre aux usagers d’utiliser leur téléphone mobile pour payer leurs déplacements réduit ainsi les coûts liés aux tickets en papier, à l’entretien des machines de billetterie et à la perception des recettes. Avec la 5G, les sociétés de transports en communs pourront collecter et lire des informations essentielles pour améliorer le service. Ainsi, la fréquence de passage des bus pourra être augmentée en fonction de l’affluence, le temps de réponse amélioré en cas d’accidents ou d’urgences.

Au sein de ces villes, les commerçants et leurs clients pourraient bénéficier de services sur-mesure. La gestion des stocks sera plus rapide et optimale grâce à la réorganisation intelligente de la chaîne d’approvisionnement B2B. Les marchandises qui sont sujettes à une date de péremption, à une forte usure ou tout simplement manquantes seront automatiquement commandées.

A long terme, la 5G a le potentiel pour offrir la connectivité dans les endroits les plus reculés du monde, là où il est presque impossible ou hors de prix d’installer des infrastructures câblées. L’impact final potentiel ne saurait donc en être exagéré. La 5G pourrait largement accélérer les efforts des entreprises ou d’organisations comme les Nations unies, la Banque mondiale et la Fondation Bill et Melinda Gates, et des nombreuses personnes qui travaillent ensemble à l’inclusion financière des populations.

Tout aussi important, la 5G peut réaliser tout cela tout en diminuant l’impact de l’empreinte carbone. Le fait de ne pas avoir à installer d’infrastructures câblées pourrait diminuer, si ce n’est éliminer, le transport des équipements, des câbles, des lignes, des ouvriers et autres éléments nécessaires à la construction de cette infrastructure. Répétez cela à l’échelle mondiale, le bénéfice peut être considérable.

Alors, que doit-on faire pour que la 5G soit un succès ? La "to do list" est substantielle et implique dès le départ de nouer des partenariats avec différents secteurs et de nombreuses industries. Un élément clé de la "to do" est de créer une plus grande interopérabilité entre les systèmes et les machines de sorte qu’ils puissent communiquer entre eux de manière instantanée et sécurisée. Une combinaison des normes mondiales et des protocoles, une sécurité renforcée qui inclut de nouvelles méthodes d’authentification pour les paiements, une réglementation solide mais raisonnable et une facilitation du partage de données seront nécessaires pour que l’interopérabilité puisse fonctionner.

Le déploiement de la 5G est peut-être à quelques années devant nous, mais le temps est venu d’anticiper. On dit souvent que « la meilleure chose dans ce monde n’est pas tant là où l’on se trouve que la direction que l’on prend ». Nous nous dirigeons aujourd’hui vers une nouvelle génération de technologie qui peut définir les contours d’une nouvelle génération de commerce. Faire naître cette opportunité en exploitant le potentiel de la 5G n’est pas une expédition en solitaire. C’est un parcours fondé sur le partenariat qui commence dès maintenant. 

IoT / 5G

Annonces Google