Réseau dédié à l’Internet des objets : public ou privé ?

Les réseaux télécoms IoT opérés présentent des avantages par rapport aux réseaux privés, dont les fonctionnalités sont plus limitées.

Lorsque les ondes se sont libérées avec l’ouverture des bandes FM en 1981, de nombreuses radios ont vu le jour. Alors pourquoi ne pas faire de même avec le réseau ? À l’heure des objets connectés, la question mérite d’être posée ! Un choix qui peut engendrer de nombreuses conséquences pour le consommateur mais aussi pour l’opérateur.

Aujourd’hui, que faut-il pour devenir un opérateur télécom ? Du matériel et des fréquences ! Les fréquences LPWA étant libres, aucun obstacle à priori à la réalisation d’un réseau privé. Est-ce coûteux ? Pas tant que ça, l’achat d’une ou de deux antennes ne représente donc pas un frein réel. En revanche, l’usage que vous ferez du réseau, lui, peut se révéler onéreux. En effet, si l’installation d’une antenne ne constitue pas en soi une difficulté particulière, sa surveillance 24h/24 et 7J/7 et sa maintenance peuvent vite faire monter les coûts. Au quotidien, le bon fonctionnement d’un réseau coûte cher et ne s’improvise pas opérateur qui veut.

Autre critère à prendre en compte : l’évolution à vitesse grand V des technologies. Une réalité qui implique d’adapter en permanence son réseau aux dernières technologies. Et quid de la couverture réseau ? En effet, l’Internet des objets et le suivi en temps réel qu’il propose nécessite un réseau capable de couvrir un territoire assez vaste. À moins de contracter des partenariats avec d’autres réseaux, un réseau privé n’offre pas cette opportunité. Et c’est sans compter l’ajout chaque année de nouveaux objets sur le réseau, et ce parfois, sans aucune validation ni aucun contrôle, cela peut avoir des conséquences importantes.

Et que dire enfin des obligations légales ? Qui dit réseau, dit communications et donc traçabilité des connexions. Le gendarme des télécoms vous impose ainsi de conserver les logs pendant un an même au sein d’une entreprise qui, par exemple, propose un Wifi gratuit à ses visiteurs. Le web est en effet, un lieu fréquent d’insultes ou de menaces en tout genre et vous devez être en mesure de fournir toutes les informations auprès des représentants légaux. Alors, êtes-vous sûrs d’avoir les moyens financiers, matériels et humains de répondre à l’ensemble de ces points critiques ?

Un réseau opéré présente donc l’avantage majeur de confier l’ensemble de ces éléments clés à un opérateur professionnel et de garantir aux consommateurs des performances optimales à tout moment. Imaginons qu’un objet qui, aujourd’hui, envoie un message toujours à la même puissance puisse demain adapter la puissance de son envoi selon sa proximité avec l’antenne et, ainsi, réduire sa consommation et mobiliser moins de réseau. Impossible à réaliser si le réseau concerné n’est pas maintenu correctement. Une localisation sans GPS des objets qui sera bientôt une réalité et… un passage obligé. Et personne ne peut dire jusqu’où ça ira !

Vous devez donc vous poser sérieusement la question des usages. Un réseau privé n’offre qu’un usage privé sur un périmètre très défini. L’utilisation se trouve donc très rapidement limitée dès lors que l’on veut couvrir un périmètre plus large, à l’image d’une très grande ville française qui envisageait de bâtir son propre réseau et a finalement opté pour un réseau opéré pour les multiples possibilités qu’il offrait.

De même, un réseau opéré ouvre un grand nombre de perspectives. Prenons l’exemple d’une commune qui devait trouver un nouveau réseau pour ses compteurs d’eau. Objectif : réduire ses coûts, jusqu’alors conséquents. Auparavant, les seules structures capables de répondre à de tels appels d’offres devaient disposer de leur propre réseau. Désormais, des acteurs plus modestes peuvent utiliser un réseau national opéré pour relever ces compteurs. Résultat : un coût bien moins élevé pour un service de même qualité. Si le gain d’autonomie apparaît souvent comme un critère essentiel en faveur d’un réseau privé, un réseau opéré permet en revanche, aux collectivités de faire travailler qui elles veulent sur ce réseau.

Le réseau privé existe depuis longtemps et peut ainsi sembler plus légitime. Mais le réseau opéré, quant à lui, offre davantage de services et de flexibilité. C’est aussi l’assurance pour les collectivités et les utilisateurs d’une certaine tranquillité d’esprit. Grâce au réseau opéré, il existe aujourd’hui une alternative pour les collectivités et les entreprises qui souhaitent prendre le virage de l’IoT.

 

Réseaux / IoT