Pourquoi le m-paiement en magasin ne parvient pas à s'installer en France

Seuls 8% des Français détenteurs d'un smartphone ont déjà payé avec dans un magasin. De nombreux facteurs font encore obstacle au développement du m-paiement.

Le paiement mobile peine à s'installer en France. Plus de 80% des détenteurs de téléphone n'ont jamais payé dans un magasin, ni même en ligne, en utilisant leur téléphone, révèle l'étude sur les usages mobiles 2015 de Deloitte. Seuls 8% des répondants ont déjà utilisé leur smartphone pour payer dans un magasin (contre 3% en 2014).

Le paiement mobile soulève cependant un intérêt non négligeable parmi les Français. Sur les 90% de répondants n'ayant jamais utilisé leur téléphone pour payer en magasin, 59% se disent intéressés par le service… Mais seuls 21% sont prêts à l'essayer, dont 15% pour des petits montants uniquement.

Insécurité, absence de bénéfices ou non-possession de l'appli

Il faut dire que nombreuses sont les réticences des Français face au paiement mobile en magasin : l'insécurité, pour 49% d'entre eux, l'absence de réels bénéfices, pour 41%, la non-possession de l'application nécessaire, pour 20% des répondants, l'ignorance et l'incompréhension de la fonctionnalité, pour 9%.

Le paiement mobile en ligne progresse

Par contre, le paiement mobile en ligne a connu une bonne progression : 19% des Français en 2014 à 31% en 2015 (dont 23% pour le paiement d'un produit et 8% d'un service). 48% des détenteurs de smartphones l'ont déjà utilisé pour regarder des sites ou applications de shopping, dont 27% au moins toutes les semaines. Les jeunes sont encore plus actifs : 26% des 18-24 ans utilisent "très souvent" leur téléphone pendant le shopping, deux fois plus que les 35-44 ans et cinq fois plus que les 55-64 ans.

Les banques restent les acteurs de confiance

Enfin, l'étude note que si 41% des répondants expliquent avoir déjà consulté leur solde bancaire sur leur mobile (contre 36% en 2014 et 21% en 2013), concernant les actions de gestion financière (transferts de fonds, paiement en magasin), les Français préfèrent toujours faire confiance à leur banque plutôt qu'à un opérateur mobile ou aux réseaux sociaux, par exemple.

Découvrez les autres thèmes abordés par l'étude de Deloitte :

 

Smartphone / Deloitte