Free Mobile espère devenir rentable dans moins de 5 ans

Le directeur financier du quatrième opérateur mobile a précisé les ambitions du groupe : capter une part de marché comprise entre 15 et 25% et devenir rentable avant 5 ans.

Invité du sommet Reuters des médias et des technologies, le directeur financier de Free Mobile, Thomas Reynaud, est revenu sur les performances de l'opérateur et a en a dit un peu plus sur ses ambitions à moyen terme. Pour rappel, Free Mobile a réussi à capter près de 2,6 millions d'abonnés et 4% du marché, en à peine trois mois, grâce à ses deux forfaits à prix cassés : le forfait de base à deux euros et l'illimité à 19,99 euros par mois.


Le quatrième opérateur mobile vise à terme une part de marché comprise entre 15 et 25%. "Nous avons toujours dit que notre activité mobile serait profitable à moyen long terme, nous le maintenons", a ainsi expliqué Thomas Reynaud, selon Reuters. Free Mobile qui escompte investir près d'un milliard d'euros dans la construction de son réseau, s'est donné pour objectif d'installer 2 500 antennes d'ici la fin de cette année, contre un millier en mars 2012.


Le groupe table en effet sur cette augmentation des infrastructures pour accompagner le développement de l'activité. "Sur la base du premier semestre, nous n'avons jamais été aussi confiants dans notre capacité à atteindre notre objectif de doubler la taille du groupe d'ici 2015, avec un chiffre d'affaires de 4 milliards d'euros", a confirmé le directeur financier qui s'il n'a pas souhaité préciser à quel horizon le nouvel opérateur mobile pourrait devenir rentable, n'a pas pu s'empêcher de faire un comparatif avec d'autres précédents. "Il a fallu aux autres acteurs européens cinq à sept ans après leur lancement pour devenir rentables. Nous allons essayer d'y arriver plus rapidement".

 

Opérateur mobile / Free Mobile