Facebook Home : faut-il déjà parler d'échec ?

Malgré sa base de près de 700 millions d'utilisateurs sur mobile, Facebook atteint péniblement les 500 000 téléchargements et les commentaires sont catastrophiques.

En décembre dernier, Mark Zuckerberg annonçait que 680 millions de ses 1,06 milliard de membres utilisaient son service depuis un téléphone mobile. Une base installée qui aurait dû aider au lancement de Facebook Home. Annoncé le 4 avril, Facebook Home est une surcouche applicative qui s'éxecute au démarrage du téléphone pour remplacer l'interface traditionnelle des téléphones mobiles. Toutefois, le succès ne semble pas encore au rendez-vous : depuis sa mise à disposition le 16 avril sur Google Play, Facebook Home vient juste de passer la barre des 500 000 téléchargements. Un chiffre jugé décevant par rapport à d'autres lancements, comme celui d'Instagram qui avait passé la barre du million en une journée et celle des 5 millions en 5 jours.

Le problème plus profond pour le réseau social est le "bashing" qu'il subit actuellement sur Google Play. Son application obtient une note de 2,2 sur 5 et sur 11 120 commentaires, plus de 5 700 lui accordent la note la plus basse de 1/5, soit 51%. La majeure partie des appréciations font part de leur déception sur le produit, le jugeant inutile. Mark Zuckerberg va donc être rapidement confronté à un choix difficile : mettre Facebook Home à la poubelle ou y consacrer d'importants moyens et un budget important pour le remettre à niveau. Surtout que Facebook Home n'est disponible que sur un nombre réduit de téléphones (dont Samsung Galaxy S III, Galaxy Note II, HTC One X, et HTC One X+) qui affichent les meilleures performances techniques. Sa mise à disposition sur des téléphones moins performants pouvant encore entraîner l'opinion de ses utilisateurs vers le bas. Le réseau social, dont la mode est en train de passer auprès des teenagers, bénéficie moins des grâces a priori de ses utilisateurs.

Facebook / Téléchargement