Les 6 pays qui bloquent les médias sociaux

Selon Reporters sans frontières, la répression numérique affecte de nombreux pays dans le monde. Certains dirigeants vont même jusqu'à bloquer les médias sociaux.

La censure politique se porte bien dans de nombreux pays. En 2014, l'ONG Reporters sans frontières a désigné 19 pays comme "ennemis d'internet" en raison d'actions telles que les attaques par déni de service menées par les services secrets britanniques contre les Anonymous ou la création par la Corée du Nord de son propre réseau fermé et l'exclusion de ses citoyens du réseau mondial.

Cependant, en dépit du sobriquet "ennemis d'internet", seulement six de ces 19 pays ont bloqué les médias sociaux, comme le montre le graphique ci-dessous réalisé par Dadaviz.

Les six pays qui bloquent les médias sociaux.  © Dadaviz

Sur ces six pays, la Turquie fait figure d'exception. A l'inverse des cinq autres pays, la Turquie est membre de l'OTAN et est également un candidat assidu à l'intégration dans l'Union Européenne. C'est aussi un pays démocratique, un élément qui rend le blocage total des médias sociaux des plus préoccupants. Cette interdiction n'est cependant pas toujours en vigueur, contrairement aux cinq autres pays. Les autorités turques bloquent les accès aux médias sociaux en fonction du contexte. Le dernier blocage en date a été mis en place après qu'une organisation terroriste marxiste qui a pris en otage un procureur d'état a commencé à diffuser des images de la crise sur Internet. La prise d'otage s'est terminée par la mort du procureur. Le gouvernement a annoncé que la diffusion des images de l'événement s'apparentait à du terrorisme et que, comme ces médias sociaux n'avaient pas limité la parution de ces images, ils devaient être fermés. En mars 2014, la Turquie avait déjà interdit l'accès à Twitter à la suite des scandales de corruption visant le gouvernement. Ankara a également bloqué Youtube 30 mois après la mise en ligne d'une vidéo insultant le fondateur de la Turquie moderne.

La Corée du Nord est le seul pays entièrement hermétique aux médias sociaux. Malgré les interdictions en vigueur dans les autres pays, leurs citoyens peuvent utiliser des réseaux publics virtuels pour contourner l'interdiction et se connecter aux sites qui ont été bloqués. La Corée du Nord a quant à elle créé son propre réseau fermé internet, excluant le pays du réseau mondial.


Article de Jeremy Bender. Traduction par Manon Franconville, JDN.

Voir l'article original : 6 countries that block social media

Twitter / Gouvernement