Les infos Web qu'il ne fallait pas manquer cet été

Marasme de Twitter, réorganisation chez Google, levée en vue pour Deezer... Les nombreuses pépites du Web ont connu divers succès cet été.

L'économie numérique ne prend jamais de vacances et a continué à tourner à plein cet été, nous réservant son lot d'annonces et de lancements. 

La fin juillet a ainsi d'abord occasionné une belle fournée de publications de résultats trimestriels. L'occasion d'apprendre que :

- La publicité mobile a représenté 76% des revenus publicitaires de Facebook au 2nd trimestre 2015, soit 3 points de plus qu'au trimestre précédent. Avec un chiffre d'affaires de 4,04 milliards de dollars sur la période, en hausse de 39% sur an, la plateforme confirme sa bonne forme et devrait même faire mieux d'ici la fin de l'année, avec un virage réussi en tant que plateforme publicitaire pour des tiers. (Reuters)

-  La faible croissance des utilisateurs de Twitter inquiète. Le site de micro-blogging revendiquait 316 millions d'abonnés fin juin, en hausse de 8 millions par rapport au trimestre précédent. Une stagnation qui enfonce un peu plus Twitter dans la crise après le départ de son PDG, Dick Costolo, et ce, même si le chiffre d'affaires s'est envolé de 61% sur un an, à 500 millions de dollars. (Wall Street Journal)

- La réserve de cash d'Amazon a augmenté de 321% avec 4,3 milliards de dollars et une valorisation de 250 milliards de dollars, qui le fait peser plus que Wal-Mart, plus grand groupe de distribution au monde. (Recode)

- Les ventes d’iPhone ont été moins élevées qu’attendu : 47,5 millions d’unités écoulées (au lieu des 49 millions espérés). Pas de quoi entraver toutefois la bonne marche d'Apple, qui a dégagé un bénéfice net de 10,7 milliards de dollars au 2nd trimestre, en hausse de 37% sur un an. 

- Le chiffre d'affaires de Zalando a crû de 32% au premier trimestre 2015 (Internet Retailer)

 

Début août, les TUNA font parler d'eux, Google lance Alphabet

C'est d'abord le silence qu'opposait Elon Musk, le patron de Tesla, à une question portant sur un éventuel partenariat avec Uber, qui a jeté le trouble dans le monde tech. Alors que le service de VTC ne cache plus son intérêt pour les voitures autonomes, le constructeur automobile de voitures électriques est un partenaire tout indiqué. Après les GAFA, au tour des TUNA (Tesla, Uber, Netflix, Airbnb) ? (Mashable). 

Valorisé 51 milliards de dollars, Uber repasse devant Xiaomi

Uber qui faisait également à nouveau l'actualité en annonçant une levée de fonds d'un montant d'1 milliard de dollars pour une valorisation de près de 51 milliards de dollars qui lui permet de repasser devant le Chinois Xiaomi dans le classement des "unicorns", ces start-up non cotées valorisées plus d'un milliard de dollars. Une opération à laquelle Microsoft a pris part. (Wall Street Journal)

Alors que la tendance au "quantified self" a donné un sérieux coup de boost à Runtastic, Adidas annonçait le 5 août le rachat de l'application mobile préférée des joggeurs pour la bagatelle de 240 millions de dollars. L'application aux 140 millions de téléchargements va permettre à l'équipementier sportif allemand de créer des synergies avec ses autres produits dédiés au "fitness" et, peut-être, de rattraper son retard sur Nike en la matière. (Techcrunch)

Branle-bas de combat chez Google qui annonce le 10 août sa réorganisation et la naissance d'Alphabet, une holding qui doit chapeauter plusieurs entités dont Google (dans son activité Web historique), Nest (maison connectée et domotique)ou encore Fiber (FAI). Larry Page devient PDG d'Alphabet et Sundar Pichai de Google. L'action d'Alphabet (dont le nom de domaine appartient toutefois à… BMW) décollait de 6% quelques heures après l'annonce. (Techcrunch)

 

Mi-août, coup de chaud chez Amazon et rumeurs d'IPO de Deezer

La température a dû augmenter sensiblement dans les locaux d'Amazon, alors que l'e-commerçant était épinglé par une enquête du New-York Times concernant les conditions de travail déplorables de ses cadres. La polémique a pris une telle ampleur que Jeff Bezos a dû se fendre d'une note de blog.

On apprenait ensuite que Deezer était en plein processus de levée de fonds pour une valorisation proche du milliard d'euros, qui le ferait entrer dans le club select des "unicorns". Que ce soit via des fonds privés ou une IPO, la plateforme aux 16 millions de visiteurs uniques mensuels voudrait se donner les moyens de rivaliser avec le suédois Spotify (qui compte lui 75 millions de VU chaque mois). (Bloomberg)

Pas de LeWeb en 2015

LeWeb annonçait de son côté qu'il allait faire une pause en 2015, 11 ans après le lancement de la première édition de ce raoût technologique parisien. "Géraldine et moi avons juste décidé de revoir la formule et nous laisser du temps pour cela, nous prenons donc une pause", explique Loic Le Meur. (Rue89)

Fort d'un investissement de 200 millions de dollars en provenance de NBCUniversal, la pieuvre, Buzzfeed, confirme son emprise sur le monde des médias online. Une emprise qui va s'étendre jusqu'à l'empire du Soleil-levant grâce à une joint-venture lancée de pair avec Yahoo! Japan. (JDN)

 

La fin du mois d'août aura, elle, été marquée par l'épisode du piratage du site de rencontres extra-conjugales Ashley Madison. Les hackers ont ainsi mis la main sur les données concernant les quelques 33 millions du membre du site avant de les rendre publiques via plusieurs sites de téléchargement en BitTorrent. (JDN)

Google / Deezer