Les stagiaires d'Apple gagnent près de 7 000 dollars par mois mais ne peuvent parler de leur travail à personne

La firme à la pomme dispose d'une méthode bien à elle pour garder ses secrets : une rémunération plus qu'attractive pour les stagiaires et une embauche à la fin du stage.

Imaginez : vous venez juste d'obtenir le poste de vos rêves mais vous ne pouvez en parler à personne, vous ne pouvez pas partager un statut Facebook pour l'annoncer ni même l'inscrire dans votre CV. C'est le lot d'un stagiaire chez Apple.

"L'ambition d'Apple est de lancer un nouveau produit qui plaira à tout le monde mais dont personne n'aura entendu parler avant sa sortie, explique un ancien stagiaire qui a demandé à être cité sous le nom de Brad. Vous ne pouvez rien dire à personne à propos de ce que vous faites." L'accent mis sur le secret combiné à une loyauté étonnante des employés rend la culture Apple bien différente de celle des autres entreprises de la Silicon Valley. Nous avons discuté avec Brad pour en apprendre plus sur son expérience. Voici ce que nous avons découvert.

Obtenir le poste

A en croire l'expérience de Brad, le processus d'embauche chez Apple est très différent de celui chez Google ou Facebook. En effet, après un entretien pour un stage chez Facebook et une discussion avec des amis qui ont passé des entretiens chez Google, il indique que, quand Apple fait passer des entretiens pour des postes spécifiques menés par le manager d'équipe, Google et Facebook procèdent un peu différemment. Plutôt que de rechercher un candidat pour un poste spécifique, ces deux entreprises mènent des entretiens plus généraux puis placent les nouvelles recrues dans des équipes distinctes une fois qu'elles sont embauchées.

Brad n'a pas cité de questions précises qui lui ont été posées au cours de son entretien chez Apple mais a déclaré qu'il avait passé une heure ou deux à parler de ses postes précédents. "C'était un entretien très simple." Quand on lui a annoncé que sa candidature était retenue, il a tout de suite accepté. "J'étais très heureux, se rappelle-t-il. Je leur ai dit de but en blanc que j'acceptais l'offre, sans connaître le salaire ni quoi que ce soit."

Une rémunération plus que généreuse

Apple rémunère très bien ses stagiaires. Brad indique que le salaire horaire est de 38 dollars (en moyenne 6 700 dollars par mois), ce qui correspond aux salaires anonymes annoncés sur le site Glassdoor. Les stagiaires sont aussi payés pour leurs heures supplémentaires s'ils travaillent plus de 40 heures par semaine. Et toute heure supplémentaire est rémunérée 1,5 fois l'heure normale. Les stagiaires qui travaillent plus de 60 heures par semaine doublent donc leur salaire horaire de base.

Avec ce salaire, les stagiaires ont la possibilité de mettre de grosses sommes de côté pour l'avenir, surtout qu'ils ne payent pas de loyer. D'après l'expérience de Brad, Apple offre au stagiaire un logement dans Bay Area si la vie en communauté ne le dérange pas. C'était même l'un des aspects les plus positifs de l'expérience de Maxime Britto, stagiaire Apple au sein de l'équipe Safari en 2008. "L'intérêt du logement proposé par Apple c'est que vous n'êtes pas seul, indique-t-il dans un commentaire sur Quora. "Vous le partagez avec trois autres stagiaires venus du monde entier. C'est un excellent moyen d'apprendre de nouvelles choses et de se mélanger à d'autres cultures."

D'après les informations de Brad, si vous ne voulez pas partager votre logement, Apple vous verse 1 000 dollars par mois pour votre loyer. Si vous devez déménager à Bay Area pour effectuer votre stage, vous recevez environ 3 300 dollars destinés à couvrir les frais de déménagement (billets d'avion, transfert de vos effets personnels à Bay Area, etc.). "Apple fait venir des recrues des quatres coins du monde et tient à réduire au maximum les inconvénients du déménagement," explique Brad. Britto raconte qu'Apple l'a aidé à régler les problèmes administratifs quand il a dû quitter la France pour effectuer son stage aux Etats-Unis. Il a également remarqué que les employés de la firme à la pomme ont fait preuve d'une très grande compréhension face à son anglais non natif. "Que ce soit au travail ou avec les autres internes en dehors du bureau, les gens ont toujours été très patients et très gentils avec moi," écrit-il sur Quora.

La culture du secret

Le but d'Apple est "de surprendre et d'enchanter", nous informe Brad. Il est donc primordial de garder les projets aussi secrets que possible. Apple veille à ce que les employés de chaque service ne soient pas au courant de ce qui se fait ailleurs dans l'entreprise en bloquant l'accès à certains bâtiments du campus. "Tout est totalement bouclé, affirme Brad. Impossible de prendre des photos du campus, c'est complètement dément."

Apple inculque aux employés dès leur premier jour de travail ce que Brad appelle la 'formation au secret'. (Il s'avère que ce n'est pas juste un moyen d'éviter les fuites, il s'agit d'une réelle technique de gestion expliquée ici).

Parfois, les employés travaillent sur un produit sans même savoir de quoi il s'agit. Brad raconte qu'il a discuté avec un employé qui a travaillé sur le premier iPad en 2010. Cette personne lui a déclaré qu'elle a travaillé sur un écran de près de 25cm pendant un ou deux ans sans savoir exactement à quoi il allait servir. "Elle ne savait pas si l'écran était celui d'un grand téléphone ou d'un petit ordinateur, indique Brad. Elle n'en avait aucune idée. Ce n'est qu'au moment du lancement de l'iPad, quand Steve Jobs est monté sur scène pour montrer l'appareil que cette personne s'est rendu compte que c'était ce sur quoi elle avait travaillé pendant deux ans."

Nate Sharpe, un ingénieur qui a effectué un stage dans le service design de produit Apple en 2008, indique que le secret était l'un des plus grands avantages de son poste. "C'était vraiment bien d'être étroitement impliqué dans la production d'un produit avant qu'il ne sorte et de voir les détails des anciens modèles, même ceux qui ne sont jamais sortis sur le marché," a-t-il indiqué dans un commentaire sur Quora.

Rencontrer les instances dirigeantes

Apple offre à ses stagiaires la possibilité de rencontrer les cadres dirigeants au cours de conférences qui se tiennent régulièrement, à quelques semaines d'intervalle. La liste des cadres comprend le PDG Tim Cook, le responsable design Jony Ive et les personnes qui occupent des postes opérationnels de gestion de la chaîne d'approvisionnement.

Au cours de son stage, Brad a pu assister à une conférence donnée par le vice-président chargé de la technologie appareil photo. Il n'a pas donné son nom mais on peut penser à John Kerr qui, à en croire son profil LinkedIn, était à la tête du programme d'ingénierie des appareils photos iPhone, iPad et Mac.

Lors de ces conférences, les cadres expliquent leur travail et les évolutions de carrière possibles, puis ils laissent le public poser des questions. Ils révèlent également certains détails piquants sur les produits Apple et leur fabrication. Ainsi, quand Brad a assisté à ladite conférence, il a découvert les difficultés de fabrication de l'appareil photo de l'iPhone 6. Une personne du public a demandé à quoi avait ressemblé le processus de prise de décision pour sa fabrication et pourquoi un élément dépassait de l'arrière du téléphone.

Brad a déclaré qu'il y avait eu quelques conflits entre l'équipe chargée de fabriquer l'appareil et l'équipe de Jony Ive. "C'était un véritable bras de fer, se rappelle-t-il. Mais ils se sont finalement mis d'accord sur une légère excroissance de l'appareil photo." Ive ne voulait pas que l'appareil photo dépasse du téléphone car il trouvait cela inesthétique. "Il n'y avait que deux options : fabriquer un téléphone plus épais ou dégrader la qualité de l'appareil photo, explique Brad. Or, il n'était envisageable ni de modifier la forme du téléphone ni de faire un appareil photo de mauvaise qualité." Il a également déclaré que le vice-président chargé des opérations avait évoqué la gestion du processus de production en grande quantité des iPhones. "Certaines parties des iPhones qui sortent des lignes de fabrication ne sont pas parfaites et ne peuvent être vendues, indique Brad. C'est intéressant d'entendre parler des défis auxquels doit faire face l'entreprise."

"Les employés ne cherchent pas vraiment à quitter l'entreprise"

Hormis l'importance qu'elle accorde au secret, Apple se différencie des autres entreprises de la Silicon Valley sur d'autres aspects explique Brad. En effet, dans des entreprises comme Google et Facebook, il n'est pas rare que les employés se fassent embaucher ailleurs ou quittent l'entreprise après quelques années pour monter leur propre affaire. Chez Apple, les employés sont extrêmement loyaux et restent généralement dans l'entreprise pendant 25 ou 35 ans.

Sharpe rapporte également dans son commentaire sur Quora qu'un grand nombre de stagiaires obtiennent un poste à plein-temps à la fin de leur stage s'ils ont fait du bon travail. "C'est incroyable, je n'ai jamais vu ça nulle part ailleurs, écrit-il. Ils appellent Steve Jobs par son prénom. Leur loyauté en est presque ridicule. Les employés ne cherchent pas à quitter l'entreprise… Ils ne savent même pas ce qui se fait à l'extérieur d'Apple."

Brad affirme que cette loyauté paie. Il indique à demi-mot que l'entreprise offre des rémunérations très attractives, même pour des employés de niveau inférieur. "Vous voyez des employés arriver au travail dans des voitures de sport alors que ce sont de simples ingénieurs, note Brad. Ils n'occupent pas de poste de direction ni quoi que ce soit. On comprend donc facilement pourquoi ils ne quittent pas l'entreprise."

La direction d'Apple s'est refusée à tout commentaire sur cette histoire.

 

Article de Lisa Eadicicco. Traduction par Manon Franconville, JDN.

Voir l'article original : Apple interns make almost $7,000 a month, but they can't whisper a word to their friends about their jobs

Apple / Rémunération