Le secteur de l'information et de la communication va croître de 3,3% cette année

Cette année en France, le secteur devrait enregistrer un chiffre d'affaires total de 184 milliards d'euros, selon notre partenaire Xerfi.

Le secteur de l'information et de la communication en France devrait voir son chiffre d'affaires progresser de 3,3% en 2015, puis de 3,9% en 2016, après deux années de décroissance, selon l'étude "Les secteurs de l'information et de la communication" de notre partenaire Xerfi. L'activité devrait donc s'élever cette année à 183,81 milliards d'euros.

Ce secteur regroupe les acteurs de l'édition, de la production (vidéo et sonore), de la programmation/diffusion, des télécommunications, du développement et du conseil informatiques, ainsi que des services d'information. Soit au total 125 611 entreprises en 2012, pour un chiffre d'affaires total de 181,3 milliards d'euros cette année-là. Le secteur est donc particulièrement atomisé. Le chiffre d'affaires moyen par entreprise ne s'élevait qu'à 1,44 million d'euros, pour 6 salariés en moyenne par entreprise.

Face à cette dispersion, les opérateurs télécoms dominent. Orange, SFR et Bouygues Telecom ont à eux seuls enregistré 20% du chiffre d'affaires du secteur en 2013-2014. Suivent des acteurs des médias et de l'informatique : Hachette, TF1 et IBM France. Xerfi relève en outre une présence à l'export marginale, puisque 90% de l'activité du secteur est réalisée en France. Certains segments font toutefois exception, à l'instar du développement et de l'édition de logiciels et de jeux vidéo.

D'après Xerfi, pour pouvoir assumer la pression qui s'exerce sur leurs marges, les professionnels du secteur vont devoir mettre sous contrôle leurs principaux postes de charges en 2015 et 2016. Les opérateurs télécoms font en particulier face à une concurrence accrue qui tire leurs prix vers le bas. L'institut prévoit que le taux d'excédent brut des acteurs de l'information et de la communication se stabilisera en 2015 aux alentours de 9% du chiffre d'affaires, pour progresser de 0,2 point en 2016 grâce à la mise sous contrôle des divers postes de charge.

Par ailleurs, le recours au crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi devrait conserver son impact positif sur leurs performances d'exploitation. Ce qui permettra aux sociétés du panel étudié par Xerfi de voir progresser leur taux de résultat net de 4,9% en 2014 à 5,3% en 2016.

 

Source

L'étude "Les secteurs de l'information et de la communication" est publiée par Xerfi, éditeur indépendant d'études économiques sectorielles.

Autour du même sujet