Rififi à l'Hadopi : la justice décide la réintégration d'Eric Walter

Limogé pour "insuffisances professionnelles", Eric Walter doit retrouver son poste de secrétaire général de l'Hadopi, selon le tribunal administratif de Paris.

Le 1 er août dernier, Eric Walter était limogé de son poste de secrétaire général de l'Hadopi pour "insuffisances professionnelles". Sauf que le tribunal administratif ne l'entend pas ainsi. Selon Nextinpact, le tribunal a déjugé Marie-Françoise Marais, la présidente de l'Hadopi, à l'origine de cette décision, imposant sa réintégration dans ses fonctions sous un mois, dans l'attente d'une décision sur le fond qui devrait intervenir dans une dizaine de mois. Cette affaire met en lumière les tensions qui secouent l'Hadopi, entre sa présidente, Marie-Françoise Marais, Eric Walter, Mireille Imbert-Quaretta, la présidente de la commission de protection des droits, et Damien Combredet, le chargé des relations institutionnelles. Des querelles de chapelle dans un contexte de baisse budgétaire visant les services, avec une subvention de 6 millions d'euros seulement en 2015. Il y a un an, Eric Walter, dont Marie-Françoise Marais dressait encore les louanges, estimait à 9,5 millions d'euros le budget nécessaire pour que la haute autorité assure ses missions.

Hadopi