Le Parc Olympique de Londres deviendra l'un des plus grands centres technologiques du Royaume-Uni

D'ici juillet prochain, ce centre immense pourra accueillir 5500 personnes venues des start-up tech les plus en vogue de la capitale.

Un nouveau centre technologique se développe calmement dans un coin du Parc Olympique de Londres. Il est presque terminé et ouvrira ses portes l'été prochain. D'après le gouvernement anglais, les Jeux Olympiques et Paralympiques de 2012 ont couté 8,92 milliards de Livres. Cela équivaut à 142 livres pour chaque homme, femme et enfant de la population anglaise.

On comprend donc facilement la pression exercée sur les organisateurs pour donner une nouvelle vie aux installations et équipements. Les Londoniens savent que la piscine olympique est désormais ouverte au public, ou que le stade olympique sera loué au club de football local, West Ham.

Mais beaucoup moins sont au courant de l'immense projet de centre technologique qui sera créé dans le Parc Olympique Queen Elizabeth. Et pourtant, il pourrait être l'héritage économique le plus important du parc. Nommé Here East, ce projet conçu par les architectes Hawkins/Brown est une joint-venture entre l'investisseur immobilier Delancey et l'opérateur de centre de données Infinity. Deux énormes immeubles dédiés auparavant aux médias devraient être convertis en un espace où start-up et entreprises traditionnelles pourront interagir.

Des milliers d'employés du monde de la tech

Here East pourra accueillir au moins 5 500 personnes à l'ouverture l'été prochain, a confié le CEO Gavin Pool à Business Insider, en ajoutant rester prudent sur ce chiffre. Cela fait sans aucun doute de Here East un des plus grands, si ce n'est le plus grand, centres technologiques du Royaume-Uni.

"Nous avons prévu d'ouvrir l'été prochain. Aucun projet n'est semblable à celui-là. C'est un campus dédié à la collaboration et à l'innovation qui n'a été vu nulle part ailleurs."

"Press Center", entre Lee Canal et The Yard, offre de belles vues sur Hackney Wick, Canary Warf et la City © Here East

Il est probable que beaucoup de futurs travailleurs à Here East s'installent dans le quartier adjacent de Hackney Wick. Ce district est réputé pour être l'endroit où vivent beaucoup de créatifs et de hipsters.

Ce centre dédié aux médias lors des Jeux Olympique représente le cœur du projet. Les locaux étaient initialement conçus pour accueillir 20 000 présentateurs, photographes et journalistes de presse écrite et étaient équipés des meilleures infrastructures du pays, selon Poole. Ces infrastructures comprennent un courant électrique de 42MVA et des réseaux fibrés qui sont restés là depuis les Jeux Olympiques. 75% des tuyaux Internet les plus importants du Royaume-Uni passent à deux miles, à Docklands, selon Here East.

Le bâtiment des médias, dont le coût de construction s'est élevé à 355 millions de livres, est impressionnant. Il offre près de 92 903 mètres carrés d'espace utilisable.  

Le nouveau Soreditch ?

Avec un ratio de 3 228 entreprises tech au kilomètre carré, Shoreditch a été pendant longtemps l'acteur principal de la scène technologique londonienne. Pourtant, un nombre grandissant de centres se bat pour gagner en attention, de King's Cross à Croydno ou Stratford.

Poole pense pouvoir attirer des business de toutes formes et tailles à Here East, bien que le centre soit situé à 1,6 km) de la station de métro la plus proche, Stratford. "Nous mettrons en place 4 navettes entre Stratford et Here East qui satisferont la demande", explique-t-il. Pour sa défense, une entreprise bien connue a déjà emménagé à Here East.

BT Sport a déjà emménagé

BT Sport a en effet signé un bail de 10 ans en 2012 pour être le locataire-clé du centre. Aujourd'hui, BT Sport a trois studios télé, un centre de contrôle, 20 studios de montage et une zone pour le public.

Si BT Sport est certainement le locataire le plus connu, celui occupant le plus d'espace est Infinity, qui a construit un centre de données dans l'immeuble de diffusion qui occupe près de la moitié de l'espace total.

Le premier étage du Press Centre présente de grands espaces de travail modulables. © Here East

Des institutions académiques comme University College London (UCL), Loughborough University et Hackney Community College sont également locataires à Here East. Les universités ont ouverts des centres de recherche et développement alors que Hackney Community College propose des formations dans le digital, en partenariat avec BT Sport.

Les promoteurs espèrent qu'un théatre, des boutiques, des bars et une micro-brasserie ainsi que des restaurants sauront divertir ceux qui travaillent a Here East.

Si le lieu se remplit petit à petit, il y a toujours beaucoup d'espaces libres et disponibles pour d'autres entreprises, selon Poole, qui se dit particulièrement ravi de voir que son projet innovant intéresse les grands médias et les grandes banques.

Et pourtant, il ne veut pas voir de grandes entreprises traditionnelles s'installer dans les locaux de Here East. Celui lui, ces derniers resteraient entre eux et ne s'intégreraient pas bien avec la communauté. Il indique avoir reçu plusieurs propositions de grandes entreprises qu'il a refusées.

Centre d'Innovation

Une des caractéristiques principales du lieu sera le "centre d'innovation", selon Poole. L'espace, qui devrait ouvrir en juillet 2015 mais n'a toujours pas de date d'ouverture officielle, sera équipé d'un espace de plus de 4 180 mètres carrés qui pourrait être occupé par Techstars ou Seedcamp, un espace de travail coopératif, et des bureaux pour les cadres.

Le succès de Here East dépendra en majeure partie de la vision qu'en ont les jeunes professionnels de la tech et les créatifs, qui ont le pouvoir sur la plupart des start-up à Londres. De grandes entreprises, autre que BT Sport, devraient également faire partie du projet. Stratford peut-il devenir le nouveau Shoreditch ? Ça demandera beaucoup de travail. 

 

Article de Sam Shead. Traduction par Caroline Brenière, JDN

Voir l'article original : One of the UK's biggest ever tech hubs is set to open within months at the London Olympic Park​

Innovation / Jeux Olympiques