Google se fait piquer les brevets de Nortel par ses concurrents

Six entreprises dont Apple, Microsoft et RIM mettent la main sur les brevets de Nortel au nez et à la barbe de Google.

Google et Intel sont les grands perdant des enchères mettant en vente les derniers brevets de l'équipementier télécom Nortel. ils ont été finalement répartis entre Apple, Research In Motion, Microsoft, Sony, EMC Corp, et Ericsson, réunis au sein d'un consortium, pour un montant de 4,5 milliards de dollars. Ces 6 000 brevets portent sur des technologies sans fil et Internet, mais surtout sur des technologies mobile haut débit et 4G. Grand perdant de cette affaire, Google avait proposé un montant de 900 millions de dollars pour un nombre de brevets non précisés. De leur côté, RIM a investi 770 millions de dollars et Ericsson 340 millions. Cette vente doit encore être approuvée par les autorités américaine et canadienne.

 

Si Google voulait ces brevet, c'est surtout pour se défendre de poursuites de ses concurrents. Le groupe cherchait en effet à augmenter son propre portefeuille de brevets, qui s'élève actuellement à environ 630, selon les chiffres du Bureau de brevets aux Etats-Unis. Google avait expliquer vouloir "dissuader" d'autres sociétés de le poursuivre, ainsi que ses "partenaires et la communauté open source".

Microsoft / RIM