La Commission Européenne part en guerre contre les réseaux sociaux

Selon une étude de la commission Européenne, 12 réseaux sociaux, parmi lesquels Facebook, ne remplissent pas les conditions de protection des données renseignées par des mineurs.

La commission Européenne s'inquiète du manque de protection des mineurs sur les réseaux sociaux. D'après l'étude menée sur près de 14 réseaux sociaux implantés en Europe, seuls Myspace et Bebo remplissent les critères de sécurité requis en terme de protection des données renseignées par un mineur. Les 12 autres, parmi lesquels Facebook, sont donc montrés du doigt par Bruxelles qui détaille dans son étude qu'en 2011, près de 77% des 13-16 ans sont inscrits sur l'un de ces sites, et que parmi les 9-12 ans, 38% sont des utilisateurs réguliers. 


Mais surtout, la Commission Européenne s'appuie sur le fait que seulement 56% des 13-16 ans savent comment modifier les options de sécurité. Cette étude intervient après que des rumeurs aient récemment évoqué la possibilité par Facebook d'ouvrir le site au moins de 13 ans, information par la suite démentie par Mark Zuckerberg.

Facebook / Réseaux sociaux