Livre numérique : Jack Lang fustige "l'opération policière" de Bruxelles

Interviewé par le Journal du Net, l'ex-ministre de la Culture s'est dit scandalisé par l'opération policière de Bruxelles chez des éditeurs français suspectés d'entente sur les prix du livre numérique.

Invité à un chat vidéo par le Journal du Net ce vendredi 4 mars, Jack Lang s'est dit "scandalisé" par l'attitude de la Commission européenne qui a mené mardi dernier des perquisitions dans les bureaux de maisons d'éditions dans plusieurs pays européens, dont la France. Bruxelles soupçonne en effet les grands éditeurs d'entente sur le prix des livres numériques. Les bureaux d'Albin Michel, Hachette, Flammarion et Gallimard ont notamment été perquisitionnés à Paris.

 

"Des inspecteurs de l'Union européenne sont arrivés par dizaines dans les bureaux d'éditeurs français", s'est offusqué l'ex-ministre de la Culture, à l'origine de la loi sur le prix unique du livre en France en 1981. Des méthodes "inacceptables" selon lui, qui lui rappellent ce qu'il a vécu "au moment du prix unique du livre, où la Commission européenne était l'ennemi de la culture et pourchassait les mesures d'encouragement et de protection de la culture au nom de la libre concurrence".

 

"Ce n'est pas parce que la France fait une loi sur le livre que les fonctionnaires de Bruxelles sont autorisés à venir faire les flics dans les bureaux des éditeurs français", a-t-il conclu.

 

Ebook