Jeremy Stoppelman (Yelp) "3,3 millions de mobinautes utilisent Yelp chaque mois"

Désormais présent dans cinq pays d'Europe, le site d'avis clients tient à distinguer son service de Groupon et vante son utilité en situation de mobilité. Explications de son cofondateur et PDG.

JDN. Où en est le développement européen de Yelp ?

Jeremy Stoppleman. Après le Royaume-Uni en 2009, nous avons ouvert en France en 2010 , puis en Allemagne, aux Pays-Bas et en Autriche. En France, nous sommes en train de recruter pour lancer un Yelp lyonnais, qui s'ajoutera au Yelp parisien. Nous allons poursuivre notre expansion européenne en devenant actifs dans les autres grandes villes des pays où nous sommes déjà présents. Notre audience mondiale s'élève désormais à 46 millions de visiteurs uniques par mois, contre 30 millions environ il y a un an.

 

Par ailleurs, Yelp a lancé la semaine dernière en France un outil dédié aux professionnels et aux gérants de commerces qui font l'objet d'avis clients sur notre site. Ils pourront répondre aux commentaires, ajouter des photos, décrire leur établissement, en recommander d'autres, proposer des promotions... Cet outil existait déjà en anglais, mais il est maintenant disponible aussi en français, en allemand et en néerlandais.

 

L'essor des sites de coupons à valoir localement, comme Groupon, ne ringardise-t-il pas un peu Yelp ?

Nous avons également lancé un service de ce genre, Yelp Deals, en nous bornant à une seule bonne affaire par semaine, ceci dans la plupart des villes où nous sommes présents. Toutefois, le cœur de métier de Yelp est différent de celui de Groupon. Nous aidons les internautes à trouver les meilleurs business locaux en fonction de leurs besoins. Sur Groupon, le passage à l'acte se fait en fonction des offres du jour. Si l'intérêt pour le deal correspond à votre calendrier, vous pouvez en profiter. Et sans Groupon, vous n'y auriez peut-être pas été. Mais il n'y a pas de coupons pour tout. Qui plus est, on ne peut pas toujours attendre une année entière pour se faire détartrer les dents !

 

Nous restons aussi en pointe en étant très actifs sur la mobilité. Entre notre site mobile et nos applications Blackberry, iPhone, Android, Windows Phone 7 et Palm Pre, 3,3 millions de terminaux par mois utilisent Yelp en situation de mobilité. Lorsque vous êtes dans un quartier que vous ne connaissez pas, ce n'est pas Groupon qui va vous aider à trouver un café agréable. Au contraire de Yelp, qui dispose de beaucoup d'informations de valeur dans le contexte de la vie quotidienne. Groupon, ce n'est que de l'e-commerce.

 

Comment vous assurez-vous que les avis déposés sur Yelp ne sont pas des faux ?

Nous avons mis en place plusieurs filtres automatiques, qui constituent notre principale ligne de défense. Par ailleurs, les internautes ont la possibilité de signaler les commentaires qu'ils jugent suspects. De même que Google ne peut pas établir de ranking parfait, Yelp non plus. Mais ce n'est pas grave. Le consommateur est intelligent et sait distinguer les bons sites de notation des mauvais.

 

Un service comme celui de Yelp sert à savoir à quoi s'attendre avant de contacter un business ou de se rendre sur place. Il répond à un besoin qui a toujours existé. Par exemple, cela fait très longtemps qu'existent les critiques gastronomiques. Dorénavant, le bouche à oreille est organisé et stocké sur Internet. Sur Yelp, vous pouvez même voir l'évolution de la note d'un établissement. Et à l'inverse par exemple des pages Facebook des commerces et restaurants, notre site est indépendant.


Jeremy Stoppelman, diplômé en informatique de l'Université de l'Illinois, débute sa carrière en 1999 en tant que développeur chez Excite@Home. L'année suivante il rejoint Paypal, dont il devient vice-président ingénierie. En juin 2003 il quitte la filiale d'eBay pour intégrer la Harvard Business School. A la fin de la première année de son cursus, il effectue un stage d'été au sein de l'incubateur du cofondateur de Paypal, Max Levchin. C'est là qu'il retrouve son ancien collègue de chez Paypal, Russel Simmons, avec qui il crée Yelp en juillet 2004. Les restaurants constituent toujours la catégorie la plus commentée (26 % des avis déposés contre 29 % il y a un an), mais Yelp élargit progressivement son périmètre. La deuxième catégorie la plus commentée est le shopping, devant les spas et instituts de beauté, les bars et boîtes de nuit, et enfin les médecins et cabinets médicaux ou paramédicaux.

Groupon / Yelp