Yelp à nouveau accusé de chantage aux commentaires


C'est au tour d'un spa californien d'intenter un procès au site de notation Yelp pour ses pratiques commerciales. La deuxième action contre Yelp en 10 jours...

Yelp.com, qui mêle annuaire professionnel local et avis de consommateurs, est à nouveau traîné en justice, cette fois-ci par le D'ames Day Spa de San Diego. L'établissement accuse le site d'avoir retiré 13 des 14 commentaires positifs le concernant, en punition de son refus de lui acheter des espaces publicitaires.

Le PDG de Yelp, Jeremy Stoppelman, a immédiatement répondu sur son blog que le spa avait admis avoir demandé à ses clients d'écrire ces commentaires, en dépit des instructions répétées du site. Il estime que cette action en justice n'est qu'une imitation de la précédente, intentée par des avocats qui cherchent à se raccrocher au wagon. En effet, aux Etats-Unis, les premiers avocats à lancer une action ont plus de chances d'être chargés de toute l'affaire et d'empocher la plus grosse part des frais judiciaires.

La semaine dernière, Yelp faisait déjà l'objet d'une attaque similaire (lire l'article Accusé d'extorsion, Yelp est la cible d'une class action, du 25/02/2010). Le site était - comme un an avant - accusé de forcer les entreprises à lui signer des contrats publicitaires en l'échange d'avis de consommateurs élogieux. Un hôpital vétérinaire californien indiquait ainsi que les commerciaux de Yelp lui avaient plusieurs fois demandé des paiements de 300 dollars par mois pour faire disparaître du site des commentaires négatifs portant sur l'établissement.

Juridique / Etats-Unis