Les réseaux sociaux ont peu d'impact sur les présidentielles US

Si les discussions politiques se font rares sur les réseaux sociaux, ce sont les Démocrates qui y sont les plus actifs.

Un sondage mené par Pew Research révèle que les Américains, à l'instar des Français (Lire l'article : quel poids aura Internet dans la campagne présidentielle, du 21/03/2012) n'accordent pas beaucoup d'importance aux sujets politiques sur les réseaux sociaux. Seuls 25% des personnes interrogées estiment ainsi qu'il est très important ou relativement important pour elles de pouvoir débattre de politique sur un réseau social. "Pour la plupart des utilisateurs du réseau social, la politique ne représente qu'un faible part de ce qu'ils postent ou lisent. Et l'impact de cette utilisation est au mieux modeste", explique Lee Rainie, chef de projet chez Pew. Ils sont à peine plus, 26%, à trouver très important ou relativement important le fait de pouvoir recruter des personnes s'engageant dans l'action politique à leurs côtés.


Dans tous les cas, les Démocrates semblent plus investis sur les réseaux sociaux que leurs rivaux Républicains. Un tiers d'entre eux a ainsi déclaré que leur activité sur les réseaux sociaux les a conduit à devenir plus actifs dans leur militantisme, contre 24% pour les Républicains.

 

Réseaux sociaux