Facebook va racheter ses actions pour limiter sa chute en bourse

Facebook a annoncé un vaste plan de rachat d'actions pour éviter que son cours ne continue de dévisser.

Branle-bas de combat chez Facebook : le réseau social aux 900 millions d'utilisateurs vient de voir le cours de son action passer sous la barre des 18 dollars, à 17,729 dollars précisément à la clôture du Nasdaq hier. Pour résumer, la capitalisation boursière de la firme a presque baissé de moitié depuis son IPO. Dans un document transmis à la SEC, le gendarme de la bourse américain, Facebook a annoncé que la société allait racheter 101 millions de parts des 234 millions détenues par ses employés, soit près de 1,8 milliard de dollars d'actions. Son objectif est d'éviter que ses salariés n'inondent les marchés de titres Facebook à la vente, ce qui accélérerait la baisse de son cours.


Outre cet important plan, la société a également renoncé  à émettre des actions supplémentaires pour payer ses 2 milliards de dollars d'impôts. Le réseau social a par ailleurs indiqué que son dirigeant Marc Zuckerberg ne pourrait pas vendre de parts pendant une période d'au moins un an. Il en avait vendu pour 1,1 milliard de dollars lors de l'IPO de Facebook. Tous les efforts sont donc fait par Facebook pour limiter la liquidité de son titre.


Le document transmis à la SEC précise toutefois que Marc Andreessen et Donald Graham - deux importants actionnaires présents au conseil d'administration - allaient revendre une partie de leurs parts pour payer leurs propres impôts.

Facebook / Web 2.0