Les plaintes mondiales pour cybersquattage atteignent un nouveau record

L'Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (Ompi) a enregistré une hausse de 29% de plaintes, mais portant sur moins de noms de domaine.

2010 a été une année record pour le cybersquattage. L'Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (Ompi) indique avoir reçu l'année dernière 2 696 plaintes en la matière déposées par des propriétaires de marques. Il s'agit d'une augmentation de 29 % en un an, et de 16 % par rapport à 2008, année du précédent record de litiges. Ces plaintes plus nombreuses portent cependant sur moins de noms de domaine. Ceux-ci sont an baisse de 7 % sur un an, à 4 688. Soit une moyenne de 1,6 nom de domaine par litige.

Les plaignants viennent d'abord des secteurs du commerce de détail (9,67 %), de la banque / finance (9,31 %) et des biotechnologies et produits pharmaceutiques (9,26 %). Le secteur "Internet et informatique" vient ensuite, représentant 8,23 % des plaintes. Parmi les plaignants se trouvent Facebook, GoDaddy, Google, Twitter et Wikimedia. La part des marques du secteur de l'électronique atteint 4,38 % et celle des télécoms 4,22 %.

L'Ompi reçoit depuis 1999 les plaintes autour de noms de domaine ayants des extensions génériques ou géographiques. En 2010, 82 % des cas concernaient un ".com" et  provenaient de 57 pays. Neuf fois sur dix, le demandeur a obtenu gain de cause.

Autour du même sujet