Swiper, le petit Français qui va (peut-être) disrupter la pub mobile

Exit les bandeaux inefficaces, la start-up propose aux marques de diffuser des campagnes de publicité sur les écrans de verrouillage des smartphones Android.

Facebook, Google et Twitter mis de côté, très rares sont aujourd'hui les acteurs à proposer des formats de publicité mobile qui satisfont les annonceurs : les bandeaux installés en bas des pages d'articles sont peu visibles, les interstitiels sont jugés intrusifs et trop récurrents...

"L'écran de verrouillage est de très loin le plus consulté, entre 150 et 200 fois par jour"

Une frustration sur laquelle un petit Français, Swiper, espère bien capitaliser pour faire décoller une offre qui se propose de faire de l'écran de verrouillage du smartphone de chacun un nouveau support de publicité. "C'est l'écran le plus consulté et de très loin, entre 150 et 200 fois par jour", constate Damien Authier, l'un des co-fondateurs de Swiper.

Ce dernier propose donc aux mobinautes de télécharger son application sur le Google Play Store (Apple ne permet pas de toucher à l'écran de verrouillage), d'y renseigner leur profil et les centres d'intérêts, pour recevoir une trentaine de publicités ciblées par jour sur l'écran de verrouillage de son smartphone. "Un nombre qui nous semblait être un juste milieu par rapport à la consultation moyenne de cet écran".

Les renseignements donnés par le mobinaute sont complétés par des indicateurs tels que le device ID, la géolocalisation, l'horaire de consultation et les applications déjà installées, pour affiner le ciblage de la publicité diffusée. Celle-ci épousera plusieurs formes au gré des affichages : display statique, Gif animé, formulaire Slideshow ou contenus intéractifs (mini-jeu, vidéo...). Le tout en HTML5 responsive

A gauche une pub à swiper, à droite la boutique promo de Swiper © Swiper

Si l'utilisateur swipe vers la droite, il déverrouille son téléphone normalement. S'il swipe vers la gauche, il accède au contenu de la publicité. Dans tous les cas, il gagne des points qu'il pourra dépenser dans la boutique de Swiper à la fin du mois. "Nous ne voulions pas incentiver le swipe de la publicité et biaiser les taux d'engagement", explique Damien Authier.

Un taux d'engagement dix fois supérieur aux standards de la publicité mobile

Un parti-pris qui ne l'empêche pas de revendiquer un taux d'engagement dix fois supérieur aux standards de la publicité mobile, avec un taux de swipe à gauche qui oscille entre 6 et 10%. Bien loin du taux de clic de près de 0,5% d'une publicité normale. "Le temps moyen passé devant la publicité et son taux de mémorisation sont deux autres indicateurs sur lesquels nous sur-performons".

Vendus au CPM, en France uniquement, les packages d'affichages de Swiper commencent à attirer l'attention des plus gros annonceurs. "Nous avons lancé une opération de promotion avec La Redoute, Dauna et Bonduelle. Nous discutons avec le ministère de l'Intérieur d'une campagne de prévention pour la sécurité routière", précise Damien Authier.

Il faut dire que la promesse de Swiper, réaliser des économies après avoir téléchargé l'application, trouve un écho particulier auprès des 15 – 34 ans tant appréciés des annonceurs. L'e-commerçant La Redoute a couplé campagne pub et présence sur la boutique promotionnelle de Swiper. De quoi lui permettre de voir, en temps réel, les retombées de la campagne grâce à son bon de promotion spécifique à la campagne.  

Swiper revendique depuis septembre 2015, date de son lancement, près de 30 000 téléchargements et environ 10 millions d'impressions publicitaires par mois. Le réseau publicitaire mobile, Mobvalue, s'est d'ailleurs laissé convaincre d'y diffuser des campagnes. Aujourd'hui le principal enjeu pour Swiper est l'augmentation de son parc d'utilisateurs… et mécaniquement celui de son réseau publicitaire. "Facebook Ads, jeux-concours, échanges de visibilité et reprises médias sont nos principaux leviers d'acquisition à ce jour", énumère Damien Authier.

Discussions avec des médias

Face à cet écueil de taille, la croissance de Swiper passe peut-être par une APIsation de son service pour intégrer sa technologie à des applications de marques et de médias au parc déjà bien installé. On imagine déjà la puissance de frappe que lui octroierait une installation au sein d'applications comme Vente-privee.com ou le Monde. Damien Authier confesse d'ailleurs être en discussion avec des médias pour faire de cet écran de déverrouillage un nouveau canal de push notification.

Android / Publicité mobile