Doubleclick, la pieuvre qui étend son emprise sur le display

Google a déboursé pas moins de 3,1 milliards de dollars pour racheter Doubleclick en 2007. Côté demande, avec Doubleclick Bid Manager, comme côté vente, avec Doubleclick for Publishers, difficile de lui échapper. Sans compter sa place de marché, DoubleClick Ad Exchange. Certains le soupçonnent d'ailleurs de profiter de cette dualité pour avantager ses propres inventaires. La naissance du header bidding aux Etats-Unis est d'ailleurs la conséquence de cette omniprésence.
 
©  JDN