Hi-Media lance son Ad Exchange avec Appnexus

Hi-Media propose le real time bidding sur l'ensemble son inventaire. Il utilise en marque blanche la plateforme de l'américain Appnexus.

Hi-Media lance son propre ad exchange (lire le dossier : Les ad exchange représentent-ils l'avenir du display ?, du 04/05/2011) sur son réseau publicitaire de 20 milliards d'impressions mensuelles pour 150 millions de visiteurs uniques. Le français utilise la plate-forme d'Appnexus, une start-up américaine créée par d'anciens de Doubleclick et Right Media, qui compte parmi ses clients Microsoft et Technorati. L'inventaire devrait petit à petit s'enrichir par l'arrivée sur le réseau d'Appnexus d'autres éditeurs en cours de négociations.

 

Hi-Media va utiliser comme Ad Server la plate-forme d'Appnexus et proposera l'intégralité de son inventaire en achat automatisé sous forme d'enchères. Un acheteur d'espaces pourra donc acheter, via sa "demand-side plateform" (DSP), de l'inventaire correspondant à une cible spécifique en proposant un prix. Si ce prix correspond au prix minimum demandé par Hi-Media pour l'espace et si cet espace est aussi visé par d'autres acheteurs, débutent alors des enchères que remportera le mieux offrant.

 

Les ad exchange sont encore peu utilisés sur le marché publicitaire français. Mais leur développement est fort aux Etats-Unis où Ils représenteront cette année entre 10 et 20% du marché, selon les études. En France, ils ont représenté moins de 4% des investissements publicitaires en ligne au premier semestre selon Capgemini Consulting. Ils redynamisent d'ailleurs le marché du display en attirant des annonceurs jusque-là davantage séduits par le côté ROIste des liens sponsorisés. Sous cet effet, le marché du display devrait d'ailleurs repasser devant celui des liens sponsorisés en 2015, selon eMarketer.

 

Selon Ciryl Zimmermann, PDG d'Hi-media, "les achats d'espace automatisés vont rapidement représenter 30 à 50% du marché. A terme, les achats de gré à gré, qui représentent aujourd'hui 95% du marché, n'auront lieu que pour des campagnes sur-mesure, comme des habillages ou des opérations spéciales. Le reste sera automatisé et se fera en fonction de l'offre et de la demande".

Etats-Unis / Ad-exchange